Première rencontre d’Adolecteurs

Vendredi dernier, avait lieu notre première rencontre d’Adolecteurs. Douze jeunes de 11 à 16 ans se sont regroupés pour discuter du roman Gamer de Pierre-Yves Villeneuve. Encore une fois, la magie a opéré et nous, les mamans présentes,  avons été témoin d’une discussion animée, drôle, où les jeunes étaient pleinement engagés. La plupart des fois où le silence est venu calmer l’atmosphère, c’est un ado qui a reparti le bal sur une autre avenue.

La prochaine fois, une rencontre au salon du livre de Montréal réunira le groupe. Nous trouverons un petit coin tranquille pendant la visite pour jaser des deux prochaines lectures: Les petites reines de Clémentine Beauvais et L’anneau de Claddagh de Béatrice Nicodème.

Fleufleur, le monstre

Alors que je prépare mon prochain thème d’anglais sur les monstres (pour le groupe des plus jeunes), Lili tourne autour de moi et est intéressée par les monstres qui seront en adoption cette semaine. Ensuite, elle disparaît pour une trentaine de minutes. Elle revient avec un dessin d’un monstre inventé et un texte descriptif sur son monstre. Ce texte est exactement (mais en français) ce que je vais donner en anglais au groupe des petits comme devoir, après l’adoption de leur monstre. De plus, il est un très bon texte à mettre au portfolio.

p1060435 p1060437

Alors qu’énormément d’auteurs adultes sont masculins, je dirais que,chez moi, les filles sont bien plus portées sur l’écriture que les gars. Et autour de moi, je vois ce phénomène assez généralisé. Est-ce comme ça chez vous aussi?

C’est beau de la voir écrire par elle-même et, surtout, d’y prendre plaisir.

Arrivée. ELLE EST ARRIVÉE!

Ok vous allez penser que je suis folle.

Bon d’accord je suis folle.

Mais je suis, aujourd’hui, une folle heureuse.p1060546

J’avais commandé une marionnette pour accompagner le livre There was an old lady who swallowed a fly. J’avais cherché sur Amazon, mais leur modèle ne me plaisait pas. Trop petite, elle limitait mon champ d’action.

Alors j’ai fouillé internet à la recherche d’une marionnette plus intéressante. J’en ai trouvé de belles, faites à la main par leur propriétaire. J’ai continué de chercher. Puis je l’ai trouvée, sur le site Windmill Educational toys and equipment. Seul petit accroc au portrait parfait… c’était en Australie!! Le taux de change est pratiquement 1$ pour 1$, alors à 48,95$, ce n’était pas exagéré. Il restait à savoir combien me coûterait les frais d’expédition.

Message envoyé au service à la clientèle: «Combien me coûterait l’expédition de cette poupée au Canada?»

Trois jours avant de finalement recevoir une réponse (ils ont 14 heures de décalage): environ 58$ pour le service le plus économique. J’ai avalé de travers.

Trois jours de réflexion plus tard, je leur dis que j’accepte (ben oui, je la voulais vraiment).

Trois jours plus tard, je reçois un message qui me dit que finalement le poids était bien moindre que prévu et que cela ne coûterait que 15,85$. WOW des nouvelles, comme ça on en prendrait souvent!

Finalement, après deux autres trois jours de renvois de messages, la «Old Lady» est en route pour l’immigration au Canada, pour un peu moins que 63$.

Je suis déjà bien heureuse de mon achat. 11 jours de livraison à attendre.

Je consulte le site pour avoir le traçage du colis. Je constate que le traçage n’est pas disponible avec le taux de transport minimum que j’ai choisi. Soupir. Ils auraient pu m’avertir.

p1060549J’attends donc un colis, en provenance de l’Australie, sans savoir si jamais il arrivera. Je ne calcule plus le nombre de fois que je me suis dit que j’étais vraiment folle dans mes désirs.

Le 11e jour tombait le 7 septembre. Rien. Le 8, rien. Le 9, toujours rien.  Le 19, rien. Ce matin du 20 septembre, je me lève en me disant qu’il fallait que j’écrive un message à la compagnie pour leur dire ma façon de penser sur le fait de ne pas avoir été avertie qu’il n’y avait pas de traçage de colis. Après la livraison de la poste, je leur écrirai.p1060545

Comme il n’y a pas de hasard dans la vie, dans la poste, un coupon pour ramassage de  colis au bureau de poste. J’appelle la maître de poste, Josée: «Est-ce mon colis d’Australie?» Elle me répond que c’est bien lui. Je laisse les enfants en plan dans leur travaux scolaires, je saute dans le camion et je file aller chercher ma nouvelle adoptée.

Je suis heureuse, mais aussi soulagée. Il y a une bonne étoile pour les vieilles grands-mères qui voyagent.

(Elle vient avec tous les animaux de l’histoire There was an old lady who swallowed a fly.)

p1060547

 

 

Le texte descriptif – 1re secondaire

 Mathis entame sa nouvelle année scolaire avec le texte descriptif en français. Avec les cahiers Matière Première (de CEC) et MisÀJour (de Grand Duc) il a travaillé la théorie et pratiqué sur des extraits. Puis il a lu L’atlas mystérieux de Diane Bergeron. Après sa lecture, il est revenu  sur la description de l’armoire de bois magique qui permet les voyages dans le monde entier. Il a continué sa pratique avec une description d’un lieu qui pourrait être un paragraphe d’un texte narratif.

Ensuite il a lu un livre documentaire sur la Tour Eiffel et a écrit un texte descriptif complet sur les informations recueillies dans sa lecture. Il devait faire un plan, et suivre la théorie à la lettre (introduction: sujet amené, sujet posé, sujet divisé; les aspects chacun dans un paragraphe différent; la conclusion avec ouverture sur le futur).

Il lui reste à remplir une fiche descriptive sur un pays avec la lecture de France de la collection Voyage autour du monde de Scholastic.

Ensuite dans le thème de l’Europe, il devait lire le roman de Paddington. Il l’a commencé, mais n’a pas accroché. Il est rendu ailleurs je crois. En voulant le garder pour notre thème du tour du monde, j’ai trop retardé la lecture de ce roman. Mais bon, avec les lectures des Adolecteurs, il a quand même déjà une bonne quantité de romans à lire.

Le premier roman que les Adolecteurs ont à lire est Gamer de Pierre-Yves Villeneuve. Il y a plusieurs séquences descriptives des aventures que les personnages vivent dans leur jeu vidéo. Alors je crois qu’il sert bien le thème travaillé. Et Mathis l’a beaucoup aimé. Il attend avec impatience que je termine le 2e tome et la sortie du 3e tome cet automne.

Club nature: les arbres

Hier après-midi, nous avons eu notre premier club nature de l’année. J’ai choisi la plupart de mes thèmes du club nature en fonction des albums que je souhaitais raconter.

 Donc notre premier album était  L’arbragan de Jacques Goldstyn (oui oui le même que pour Les Débrouillards)

C’est une histoire un peu triste qui aborde la vie et la mort d’un grand chêne, mais qui se termine sur une belle note colorée. C’était l’amorce pour parler de la vie des arbres.

Première étape: Les anneaux de croissance, ou les cernes.  Nous avons observé les anneaux de croissance d’un arbre sur une affiche que j’avais fait venir il y a plusieurs années de International Paper. Le lot d’affiches (9) était gratuit, et était produit pour les enseignants pour faire la promotion d’une gestion saine de la forêt. Nous avons alors pu observer les événements de la vie de cet arbre comme ils se sont inscrits dans ses cernes. Ensuite, j’ai fait circuler des morceaux de tronc pour que les enfants puissent observer en vrai. Sur certains morceaux, les anneaux étaient très rapprochés, sur d’autres très éloignés. Nous avions vu que cela pouvait être dû aux bonnes et mauvaises années de croissance selon les aléas de la vie de l’arbre. Mais nous avons pu montrer que cela dépendait aussi de la sorte d’arbre, certains poussant rapidement d’autres plus lentement. Cela influençait le poids de la tranche de bois. La petite tranche était nettement plus lourde que la plus grosse des tranches.Puis avec une feuille imprimée, les enfants ont colorié l’anneau de l’année où ils sont nés sur les cercles de vie de l’arbre illustré.p1060498p1060504-2p1060533 p1060534 p1060535

Deuxième étape: Nous avons continué la leçon en parlant de l’anatomie de l’arbre. Comment l’arbre fait pour accumuler ces cercles de vie. À l’aide d’unp1060537schéma de circlation de la sève (trouvé dans le livre Découvrons les arbres de la collection Activités Nature des éditions Michel Quintin), j’ai expliqué le rôle des racines, des feuilles et la composition du tronc. Pour mieux illustrer mes propos, j’avais fabriqué un tronc vulgarisé. Avec le schéma de l’intérieur d’un tronc et ma «création tronc» (composée des mêmes couleurs pour une meilleure facilité de transfert), nous avons pu remplir la feuille imprimée (trouvée dans le même livre Découvrons les arbres)

 duramen  p1060488

Avec ce tronc fabriqué, je peux démontrer que le bois du centre peut pourrir avec le temps et l’arbre se retrouve creux (le centre de papier chiffoné s’enlève) Et ensuite les enfants ont pu le voir sur un vrai morceau de tronc.

p1060515-2

 

bourgeon-liegeTroisième étape: La coloration et la chute des feuilles. Il y a quelques années, j’avais fait venir une trousse d’animation sur les arbres du Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke. J’ai pu enfin l’utiliser. En parlant de la coloration des feuilles à l’automne, j’ai utilisé ce schéma de la trousse d’animation qui montre que lorsque le liège se forme à la base du pétiole, le bourgeon de l’année suivante est déjà présent. Nous avons pu l’observer aussi sur une branche de peuplier ramassée sur mon terrain.

p1060529p1060529-2

Après la pause, le reste de l’activité s’est déroulée dehors. Une belle journée ensoleillée et fraîche, mais très agréable en habit d’été,  nous a permis de bien profiter de la cour.

Quatrième étape: Les feuilles et les aiguilles. Après avoir identifié les différentes parties de la feuille simple et de la feuille composée, j’ai expliqué ce qu’était une clé d’identification. Puis les enfants sont partis à la recherche de feuilles et d’aiguilles pour remplir les petites cases de mes affiches (feuilles simples, entières, dentées,… aiguilles en faisceaux, à écailles, plates, carrées,…).

Ce matin, ma fille avait du cheerleading. En sortant du local, sur le chemin de la voiture, elle ramasse une feuille, elle dit à son père de m’appeler et me donne toutes les caractéristiques de la feuille ramassée. Elle ne semble jamais écouter, elle dérange souvent, mais mosus elle entend tout et surtout retient tout. En étant ainsi son «enseignante», je développe une énorme compassion pour ceux qui ont été les miens pendant toutes ces années où il était sans cesse écrit dans mes bulletins: «Réussit bien mais dérange beaucoup en classe»

Facebook me rappelle que 3 ans ont passé…

… depuis que mon bébé est né.p1060449

Petit bonhomme si intense, si intensément adorable. Chaque étape de sa vie est difficile et on se dit que ça va passer et qu’ensuite ce sera plus facile. Puis ça passe et ça ne devient pas plus facile. Une autre vague d’intensité arrive.

Brillant, rapide, curieux, habile, il m’épate chaque jour par ses nouvelles prouesses. Il m’épuise aussi. Est-ce mon âge avancé qui souffre de ce petit dernier bulldozer?

p1060474 p1060479

Il voulait des légos pour sa fête. Il a reçu un dragon rouge, comme demandé. Son grand frère s’est chargé de l’aider à le construire. Quel beau moment dont on est rarement témoin. D’autres légos s’en viennent de ses oncle et tante. Il aura ainsi une collection plus riche pour construire autant que ses frère et soeur.

p1060472

Il voulait des jeux de Lion Guard comme son émission tant aimée en anglais. Depuis il joue tous les jours avec ses figurines et le décor.

p1060483

Un kit de tunnels à construire, donné par ses grands-parents, l’a tenu occupé de longues minutes depuis quelques jours.

Et des jeux éducatifs de plus pour occuper son temps d’école: Différix et jeu de boulier – compter les animaux.p1060485

Voici son petit regard coquin. 3 ans maintenant.