Nouveaux pensionnaires

Une enseignante a gentiment voulu partager ses animaux de compagnie de classe, qui se reproduisent beaucoup, avec plusieurs collègues. J’ai donc pu hériter d’une dizaine de bébés phasmes. Nous les avons logés dans un vivarium avec des branches, de la mousse de sphaigne comme litière et des feuilles de chênes comme nourriture.

C’est un insecte qui ne pique pas, ne vole pas, ne saute pas, ne mord pas. Tout ce qu’il y a de plus pacifique. Seul besoin quotidien, deux-trois push-push d’eau matin et soir. Même moi je suis capable d’y penser, mais sinon un enfant peut très bien le faire.

      Nous ne les avons pas encore manipulés, car ils étaient petits et fragiles. Mais je sais que ça s’en vient car deux-trois sont rendus assez gros. Ils vivent 10 mois.

Dans les premiers projets d’écriture de l’année: une recherche sur le phasme. C’est un insecte épatant tout en étant vraiment pas de problème.  Bon son quotidien n’est pas enlevant. Le vivarium est plutôt calme. Mais nous pourrons discuter de plusieurs aspects particuliers de cet insecte dans un lapbook ou autre document de référence.

Je viendrai vous montrer le fruit de la recherche des enfants.

Et je pourrai certainement partager à mon tour lorsque l’envahissement par les bébés commencera hihi!

Le grand voyage du petit escargot

 

J’utiliserai ce livre comme amorce pour travailler avec les cartes postales reçues, comme expliqué dans ce précédent article. Mais il sera aussi utilisé pour faire du travail sur le vocabulaire. Nous irons dans les cahiers Grammaire de base 3 (ERPI) et Copilote 3 (Chenelière) pour voir les règles et trucs reliés à ces difficultés d’écriture des mots et faire des exercices supplémentaires sur les notions observées. 

escargot et dos: deux mots avec une lettre muette à la fin (cahier Grammaire de base 3 p.21)

impossible: Son « in » avec « m » devant « p » (cahier Copilote 3 p.50)

voyager et potager: deux mots qui finissent en « er », reconnaître le verbe, reconnaitre l’infinitif du verbe, truc vendre/vendu pour la terminaison é/er du verbe (Grammaire de base 3 p.35)

marre: homophone avec «mare», rappel de la notion d’homophones avec « à/a » vu l’an dernier, ajouter « son/sont » (Grammaire de base 3 p.27 et 29)

coquille: son « ille », trouver 5 autres exemples de mots en « ille »

royal: adjectif en « al » au pluriel « aux »(Copilote 3, p.102-103)

jour: trouver des mots de même famille (Grammaire de base 3 p.11-12)

toujours: à se souvenir, moyen mnémotechnique «toujours prend toujours un « s »»

Après tous les exercices avec l’orthographe d’usage des mots, faire une petite dictée avec les mots vus.

Un escargot a voulu voyager pour sortir de son potager. Il en avait marre de toujours rester près de la mare. Un jour, il a crié :«Rien n’est impossible, il faut toujours aller au bout de ses rêves!». Il a quitté son jardin royal pour parcourir le monde avec une simple coquille sur son dos. À bientôt, escargot!

Dans l’album, plusieurs moyens de transport sont utilisés. Il faut trouver oralement les indices du texte qui disent que:

  • Angleterre: le bus est haut (à étage)
  • Pays bas: la maîtrise du vélo demande de l’habitude, de l’équilibre
  • Égypte: la felouque est un bateau
  • Gabon: c’est un éléphant (3 indices)
  • Russie:le Transsibérien est un train (comparaison) et il y a deux jeux de mots géographiques
  • Darjeeling: c’est un train
  • Inde: le nom du tricycle (rickshaw) est un jeu de mots nom propre-nom commun, de même que le mot escargot
  • États-Unis: il y a des liens avec le mot cheval (2 liens) et la langue parlée aux États-Unis est l’anglais (3 liens)
  • Grand Nord canadien: c’est froid (2 indices)
  • Australie: le kangourou bondit (onomatopée)

Observer le trajet suivi sur la carte du monde de la fin du livre, observer la forme du trajet (forme d’escargot), identifier les moyens de transport pour aller d’un pays à l’autre sur les lignes du dessin du trajet.

Relever les moyens utilisés pour enrichir le groupe du nom de l’adresse de la maison de l’escargot «Allée des Salades». Faire un plan simple de la partie du jardin de l’Allée des Salades avec les indices de l’adresse donnée sur les cartes postales. Feuille préparée

Faire une courte situation d’écriture d’une carte postale à la manière de l’escargot, avec des liens, des jeux de mots, des indices de la destination, du moyen de transport utilisé et de caractéristiques de cet endroit. Écrire l’adresse enrichie d’une des façons travaillées sur la feuille préparée.

Nous terminerons l’étude de cet album par un travail sur les gastéropodes, que sont les escargots. Un beau dossier juste adéquat (ni trop long, je ne veux pas y passer 3 semaines, ni trop gnangnan, je veux tout de même qu’elle y apprenne quelque chose) sur ce blogue.

 

Qui a peur des araignées?

C’est par cette question qu’a commencé notre club nature sur le thème des araignées. Évidemment plusieurs, dont moi, ont levé la main.

P1040794

Je les avais accueillis avec ma mascotte, qui n’avait pas de nom à ce moment. Les enfants qui le souhaitaient pouvaient la flatter. Quelques uns l’ont fait sans problème, d’autres l’ont fait avec réticence et certains n’ont pas voulu lui toucher.

J’ai voulu, donc, remettre les pendules à l’heure de la vérité: distinguer les faits et les opinions sur le dos des araignées.

Dans le club nature, j’essaie de permettre aux enfants d’accumuler des connaissances dans différents domaines scientifiques, mais je veux aussi qu’ils développent des méthodes de travail, des outils de réflexion, un esprit critique. Faire la différence entre un fait et une opinion est un pas majeur sur le chemin de la réflexion. Bien sûr, vous vous rappelez que le groupe est jeune: majoritairement du premier et deuxième cycle du primaire. L’exercice était donc pleinement adapté à ce public. L’idée a été trouvée en anglais sur Pinterest, puis adaptée en français et préparée par moi. Voici les documents pour réaliser cet exercice: Araignée    Faits-opinions

P1040789 P1040788

La deuxième partie a servi à faire la différence entre les araignées et les insectes. Pour ce faire, j’ai utilisé la théorie des ensembles, très peu travaillée de nos jours au primaire. Nous avons fait un diagramme de Venn où l’on voyait d’un côté les caractérisques des araignées, de l’autre les caractéristiques des insectes et au centre, les caractéristiques communes. J’ai pris les images à découper et à coller sur internet, par Google images et dans un cahier de Teacher’s Ressources.  J’ai fait tracer le diagramme avec un couvercle de plastique sur une feuille 8½ » X 14″ et demandé aux enfants de hachurer les deux cercles de deux couleurs de surligneur pour bien visualiser que la section centrale appartient aux deux ensembles. Diagramme de Venn

P1040790

Question de revenir sur le sujet insecte/araignée, j’ai envoyé aux parents deux feuilles de révision et de traces écrites prises dans des cahiers que j’avais à la maison. Araignée-Insecte Est-ce un insecte?

Nous avons travaillé deux clubs nature complets sur les araignées. À chacune des deux rencontres, les enfants ont fabriqué une collation. La première fois, ils ont fait des araignées pretzels comme en anglais il y a un an. Puis à la seconde rencontre, ils ont fabriqué des toiles en pretzels et chocolat. J’ai placé un dessin d’une toile de bon format pour la collation dans un sac Ziploc. On a placé ce dessin sous la feuille de papier parchemin, assez transparent pour voir la toile au travers.

20160702_132419 [540203]

Les enfants ont posé des bâtonnets de pretzel sur chacune des branches de la toile et un adulte a mis le chocolat en spirale. On a essayé avec les premiers enfants qu’ils mettent eux-mêmes le chocolat mais cela a fait de bons dégâts alors on est revenu sur notre décision.
toile au chocolat

 

J’avais aussi préparé des araignées-Whippet (le biscuit guimauve-chocolat). Je l’ai posé au centre de leur toile avant de leur donner leur collation. Nous avons attendu que tous les enfants soient servis et, au signal, on a tous «effouaré» nos araignées du poing en lien avec notre question de départ. Ok pas très «amis de la nature», mais on a bien ri.

P1040859

À notre deuxième rencontre, comme la première rencontre a été faite près de l’Halloween, la deuxième était près de Noël. Ma mascotte avait maintenant un nom: Martha et portait un habit de circonstances.

P1050200

Lili et moi étions aussi peignées pour le thème avec nos huit couettes. Les miennes ont fini en tresses pour voir ce que je préférais entre les deux façons.

P1040861  P1040870  P1040868  P1040875

Après un retour rapide sur la matière de la dernière fois, nous avons lu L’araignée et sa toile (voir l’image à la fin de l’article). Ensuite nous avons observé différentes sortes de toiles dans le livre Ça grouille autour de moi et sur des photos prises sur mon terrain et sur le web. Nous avons aussi parlé que certaines araignées, bien que produisant de la soie comme toutes les araignées, ne tissent pas de toile pour attraper les insectes. Mais elles peuvent utiliser leur soie pour faire un nid douillet, comme la mygale vue dans la revue Vie Sauvage #102. C’est à ce moment que les enfants, par petits groupes, ont tissé leur toile de chocolat. Pendant qu’un groupe s’affairait à la cuisine, les autres coloriaient l’anatomie de l’araignée trouvée dans Animal Anatomy on File et dont j’ai traduit les noms des parties du corps.  Anatomie Araignée

Au retour de la pause, les enfants ont observé des sacs d’oeufs d’araignée que j’avais cueillis sur mon terrain quelques semaines auparavant.

P1040348P1040337

Cette observation nous a mené à la découverte du cycle de vie de l’araginée. Le livre Les araignées, des schémas pris sur le web (Life-cycle-of-a-spider ou celui ici plus bas), des photos prises sur le terrain… Plusieurs ressources ont permis aux enfants de se créer leur propre cycle ou de colorier un existant.

spiderlifecycle

P1040379P1040383P1040364 P1040365

 

Voici les livres qui ont servi pour les images clipart et les schémas, comme celui de l’anatomie:

Les araignées Affiche insectes et autres bêtes Les araignées Animal anatomy on file Les araignées Bugs thematic unit Les araignées Bugs Les araignées Ça grouille autour de moi

Les livres qui ont servi pour les photos de toiles, de nids, du cycle de vie…:

Les araignées La toile Les araignées Vie sauvage les mygalesLes araignées

Les livres de lecture, un documentaire et un narratif, à lire seule, pour Lili, 7 ans, bonne lectrice (Mathis, 11 ans,  a aussi lu et apprécié le Savais-tu?):

Les araignées Savais-tu Livre Samuel dans la toile

Sauvez les abeilles!

Nous avons fait venir les graines de fleurs sauvages de la compagnie Cheerios. Nous devons les planter au jardin cet été. J’ai expliqué à Lili, qui adore la nature, pourquoi il fallait prendre soin des abeilles et pourquoi la compagnie avait fait cette campagne de sauvegarde des abeilles (oui avec un peu de marketing derrière, je sais).

P1050900

Dans les jours qui ont suivi, elle a parlé beaucoup des abeilles. Et elle a préparé le mur des abeilles dans notre maison pour que chaque personne qui vient nous visiter puisse prendre conscience de l’importance des abeilles dans notre alimentation (et pas juste pour le miel, là!) Lorsque j’ai maquillé les deux enfants pour me pratiquer un peu avant une grosse journée de maquillage (ça faisait vraiment longtemps que j’avais touché mon matériel 😉 ) Lili m’a demandé un maquillage d’abeille, bien sûr.

P1050880 P1050885

Maintenant que les beaux jours sont arrivées, si l’horaire de nos journées peut se calmer, nous pourrons enfin planter nos graines.

J’ai hâte de voir ces belles fleurs.

Nous achetons justement le miel des abeilles qui butinent notre petite région. Un apiculteur local vient porter ses ruches au coin de notre rang, dans les champs tout près. C’était supposé faire une différence pour atténuer mes allergies, ce n’est pas le cas. Mais le miel de notre petit patelin est tout de même délicieux.

Chasse aux trésors de la nature

Mercredi, c’était le premier club nature de l’année. Depuis une semaine qu’il prévoyait du beau temps, puis ce matin-là, le ciel gris et l’humidité menaçaient, mais finalement, avec les amis, est arrivé le soleil, et nous avons pu profiter de l’extérieur tout l’après-midi. C’était important car cette chasse aux trésors se déroulait entièrement dehors.

Comme le groupe est bien plus jeune cette année, les plus vieux ayant 9-10 ans, je peux exploiter facilement la littérature jeunesse pour partir mes thèmes. Et je ne m’en prive pas 😉

J’ai donc fait la lecture de l’album jeunesse de Satomi Ichikawa Chasse aux trésors.  Un livre dont les dessins sont riches en surprises cachées et dont l’histoire montre que les trésors sont parfois loin d’être des montagnes de pièces d’or. Une introduction toute indiquée pour ma chasse aux trésors de la nature.

J’avais des photos de parties d’arbre ou de plante, ou de bébittes prises sur mon terrain. Voici les deux séries de photos utilisées:

Chasse aux trésors de la nature2 (Power point modifiable)

Chasse aux trésors de la nature2 (PDF)

Chasse aux trésors de la nature (Power point modifiable)

Chasse aux trésors de la nature (PDF)

Je distribuais une photo à chaque enfant qui devait trouver où avait été prise la photo. Ces photos montraient toutes sortes de trésors de la nature (par exemple des glands dans un arbre), et les enfants partaient à leur découverte.

Si c’était un arbre ou une partie d’arbre, sur la photo remise à l’enfant, il devait trouver l’arbre, faire un frottis de la feuille d’arbre, voir si c’était un feuillu ou un conifère et selon cette constatation voir si la feuille était composée ou simple ou si les aiguilles étaient uniques ou en faisceaux. Il devait regarder l’arbre de plus loin et décider de sa forme générale. Voici le canevas de la feuille remise:

Identification arbre (PDF)

Identification arbre plante et bébitte (Power point modifiable)

Si c’était une plante, l’enfant devait dessiner la plante en question, décider de quelle couleur était la fleur et mesurer avec un mètre en bois si la plante était plus grande qu’un mètre, égale à un mètre ou plus petite qu’un mètre. Voici le canevas de la feuille remise:

Identification plante (PDF)

Enfin si c’était une bébitte, l’enfant devait dessiner la bébitte en question et son environnement et décider s’il y avait 6 ou 8 pattes. Voici le canevas de la feuille remise:

Identification bébitte (PDF)

Les enfants ont été capables de remplir de 4 à 7 feuilles, et ont donc trouvé 4 à 7 trésors de la nature. À la maison, d’ici au prochain club nature, ils ont à trouver les espèces d’arbres, de plantes et de bébittes découvertes à l’aide des informations recueillies sur leurs feuilles de papier.

La chasse aux trésors terminée et la pause-collation bien méritée avalée, Mathis-Alexis a fait une présentation de ce que lui construit avec la nature. Pour lui la nature est un lieu rempli de trésors depuis longtemps. Il passe des heures et des heures dehors tous les jours, utilisant les «bamboux» des fossés, les cocottes, les branches, les roches, le sable… pour se fabriquer toutes sortes de choses comme des «sling shots», des arcs et flèches, un pont, etc. Les enfants ont pu essayer son «sling shot» à cocottes et ses flèches avec un arc. J’espère qu’il leur a transmis un peu de son amour des trésors de la nature.

 

Le prisonnier de soie

LE livre à se procurer si on fait l’exploitation de ce thème de la soie, ce formidable album jeunesse qui raconte autant le développement du ver à soie que l’Histoire avec un grand H de la Route de la Soie et du secret du Grand Khan, Histoire écrite le long d’un lacet comme un fil de soie qui voyage sur les pages, à la manière de Marco Polo qui traversa tout un continent. Vraiment beau et intéressant.

 

Marco Polo_20141031_0003

 

Je ne peux faire d’animation sans livre. Le web a beaucoup de matériel facilement accessible et intéressant. Mais pour moi rien ne vaut un livre que l’on peut faire circuler et que les enfants manipulent. Voici donc quelques livres que j’ai utilisés pour m’informer ou animer.

Marco Polo_20141031_0001 Marco Polo_20141031_0002  Marco Polo_20141031_0005 Marco Polo_20141031_0006 Marco Polo_20141031_0007 Marco Polo_20141031_0008Marco Polo_20141031_0009

 

J’ai aussi utilisé le vidéo et le cahier d’activités de Nest Family: Animated Hero Classics: Marco Polo Pour travailler un peu le thème en anglais avec mes enfants.

POD

 

Et finalement nous aimons beaucoup écouter dans l’auto le cd d’histoire musicale du voyage de Marco Polo adaptée et romancée mais drôle et divertissante.

MARCO POLO ET LE TRESOR DE KUBILAI KHAN

FA831

 

Photos de l’élevage des vers à soie

Voici des photos de notre expérience avec les vers.

 

Le kit de départ: De petites chenilles à différents stades. la nourriture en sachet de poudre et la recette pour la préparer ainsi que 50 oeufs.

Jpeg JpegJpeg

 

 

 

Petits moments: à gauche oeufs avant l’éclosion, à droite pendant l’éclosion, on voit les minuscules chenilles d’un millimètre et demi environ.

JpegJpeg

 

 

 

Cette chenille le nez en l’air se prépare pour la mue. L’autre grosse a terminé ses 5 mues. 2e photo: nos petites chenilles  à différents stades. 3e photo, elles sautent sur la nourriture de feuilles de murier avec appétit. Ça ne bouge pas beaucoup mais ça mange!!!

Jpeg Jpeg  Jpeg

 

 

 

La chenille commence à tisser les fils de support à son cocon: la bourre. Ensuite elle fait son cocon de l’extérieur vers l’intérieur. Sur la deuxième photo on peut voir les bouts plus translucides qui ne sont pas encore assez épais, vers le bas du cocon. Sur la 3e photo, il est complètement blanc et terminé. Il ne reste plus qu’à attendre l’éclosion 17-18 jours plus tard.

 

Jpeg Jpeg Jpeg