Thèmes 2017-2018

La période de l’année que je préfère pour l’école à la maison (pas pour les chaleurs horribles – euh torrides !): la planification des thèmes de l’année en anglais, en club nature, en club de lecture, en français… Le temps où je peux fouiller le net pour des livres intéressants, des idées d’activités originales, des mises en situation stimulantes. Le temps où je me permets des achats de livres pour pouvoir réaliser tous ces projets. Le temps où ma créativité est émoustillée. J’aurais le goût de tout faire maintenant, pas attendre au mois de janvier ou avril pour réaliser les activités.

En anglais pour les moyens et les petits, nous travaillerons les thèmes suivants: Pumpkins, Squirrels, Money, Groundhog Day, Books/Alphabet, Faces, Robots, Lost in… a city/Pigs.  Une petite mascotte sera à l’honneur pour chacun de ces thèmes. Je la ferai apparaître au début du thème probablement en réutilisant ma machine à voyager dans le temps. Une petite touche de magie pour les petits.

Pour le club nature, les projets sont moins avancés dans la planification, mais ça devrait ressembler à : Météo, Atomes et molécules, Digestion, Fossiles, Guimauve ou chocolat, Rat musqué et finalement Cochons. Il y a possibilité de changements car mes sujets sont encore au stade embryonnaire.

Dans le club de lecture, nous aurons un gros projet sur Roald Dahl en début d’année. Ensuite, les livres que je souhaiterais exploiter, surtout en lien avec l’éthique et culture religieuse, sont:

  • ABC Montréal
  • Les pierres d’Emma
  • La Tour de Babel
  • Nasreddine

Ainsi que les thèmes sur les poules, sur la fête des morts au Mexique et sur les arts.

Je sais, je sais j’ambitionne. Je n’aurai pas cette énergie. Mais bon, pour l’instant, la créativité s’emballe, c’est mon temps de l’année.  Ensuite nous verrons bien ce qui sera réalisable.  Comme j’ai prévu suivre des cahiers et manuels pour le français de mes enfants, contrairement à d’habitude où je partirais aussi dans des projets dans cette matière, j’aurai besoin de sortir de la routine pour explorer un peu plus dans le club de lecture.

J’ai tellement d’excitation à monter ces projets que j’ai toujours peur que les enfants ne s’y amusent pas. J’ai hâte de voir comment tout ça se déroulera.

 

Fairy Tales

Le groupe des moyens en anglais a travaillé un thème de Fairy Tales. J’ai utilisé les ateliers du cahier Literacy Centers Grade 2-3 de Evan-Moor pour mettre le sujet sur la table.

  • Fairy Tales Riddles : l’exercice est de jumeler l’image d’un personnage de conte à la description écrite correspondante. 
  • As Busy as a Bee : l’exercice est de jumeler la première partie de l’expression comparative à sa deuxième partie.
  • Super Sentence Sort: l’exercice est de répondre aux questions de la situation initiale du conte SETTING en jumelant les questions Who? Where? When? Did what?… avec les réponses logiques (en lien avec aucun texte).

Comme devoirs, ils avaient à lire le texte Sleeping Beauty au présent et répondre aux questions de compréhension. Ils devaient aussi prendre 4 phrases du texte et les mettre au passé et prendre 4 questions de compréhension et les mettre au passé aussi.

sleeping beauty fairy tale comprehension questions answer key

sleeping beauty fairy tale comprehension questions

sleeping beauty fairy tale picture dictionary

sleeping beauty simple present tense fairy tale

J’ai envoyé à la maison de nombreuses feuilles de théorie pour travailler le «simple past» et les «question words». Ces feuilles de théorie sont toujours facultatives, mais si les jeunes en font quelques unes, cela aide beaucoup à la leçon suivante. Je les ai trouvées sur internet ou dans des cahiers d’anglais. Les deux exercices en ligne suivants peuvent aussi être utiles pour travailler les verbes irréguliers au passé simple, ou les mots de questions.

Comme outils visuels, j’ai utilisé les fiches de Narrative Writing gratuites sur Teacher’s Pay Teacher’s, les fiches wh questions gratuites sur mes-english.com et les cartes à associer gratuites Mot de questions et ce que ça demande trouvées je ne me rappelle plus où… J’ai aussi utilisé les comic strips maker avec lesquels j’ai fait des fiches dialogues questions-réponses dans lesquelles il faut trouver les erreurs de concordance entre les questions et les réponses.

Comme second devoir, ils devaient lire le texte Catmania tiré du cahier Fun Tales 4 des éditions Marie-France. Je leur ai demandé d’y trouver au moins 5 verbes réguliers et 5 irréguliers au simple past. Il fallait aussi répondre aux questions de compréhension (#2 à #7 seulement). La question #1 demandait de faire la différence entre un fait et une opinion. Ils ont travaillé ensemble avec le matériel gratuit Fact or Opinion de Teachers Pay Teachers et ensuite ils ont répondu à la question #1.  Faire la différence entre un fait et une opinion était assez facile pour ce groupe d’âge, les moyens avaient quand même entre 10 et 12 ans. Mais de le faire en anglais, de saisir les nuances dans les choix de mots dans une autre langue, c’est ce qui a été le réel défi. Ils ont aussi fait ensemble le schéma narratif de Catmania. Ils ont pu utiliser la feuille Story Map with Calvin.

Comme devoirs après la seconde rencontre, ils ont lu le texte Several Cinderellas. Ils ont rempli la fiche comparative entre différentes versions de l’histoire et ils ont construit le Story Map de la version Disney de Cendrillon, toujours avec la même fiche que Catmania. Deuxièmement, ils ont tous reçu un conte différent qu’ils devaient lire et composer des questions YES/NO et avec WH-Words à la façon du travail fait sur The Sleeping Beauty énoncé plus haut. Ils devaient de plus en faire un dictionnaire visuel de quelques mots. Je leur ai donné les questionnaires venant avec les textes pour plus de pratique en compréhension après leur travail, si désiré. Les textes ont été choisis dans les cahiers de Evan-Moor suivants:

Read & Understand Fiction Grades 4-6

The Warrior and the Princess

Read & Understand Stories and Activities Grade 3

The Fisherman and His Wife

The Old Wise Woman

The Three Sisters

More Read & Understand Stories and Activities Grade 3

Pecos Bill

The Three Brothers and the Talking Toad

The Princess and the Pea

Le groupe des petits a aussi touché un peu à ce thème des Fairy Tales avec le monstre Nibbles de mon article précédent. Il fait le tour de quelques contes en croquant ici et là, changeant ainsi l’histoire. Avec la trame narrative du Little Red Riding Hood, que les enfants connaissaient tous, ils ont trouvé les Characters et Settings avec le matériel trouvé sur TPT. Ils ont pu l’appliquer à trois autres contes en équipe (Sleeping Beauty, Snow White and Seven Dwarfs, The Frog Prince) par la suite avec ce tableau.

Les Petits ont ensuite continué leur exploration du conte en faisant le pont vers leur prochain thème : Kangaroos and Koalas (letter K) et l’album jeunesse Finding Home.

Résultats de recherche d'images pour « finding home children book »

 

Monsters!

Tel que promis, voici le premier d’une série d’articles pour nos activités d’anglais réalisées cette année (2016-2017).  Le deuxième thème des petits fut le thème des monstres, comme déjà cité dans des articles précédents. Nous avons premièrement procédé à l’adoption officielle des monstres qui passeraient les prochains deux mois avec leur enfant. Voici les monstres qui étaient disponibles en adoption:

 

Je les ai disposé avec un nombre et les enfants devaient faire un choix secret en écrivant sur un carton leur premier, deuxième et troisième choix de monstre.

J’ai ensuite compilé le tout et remis à chaque enfant le toutou désiré. Une adoption heureuse!

Comme devoirs, ils devaient écrire une courte description physique de leur monstre, cinq phrases nous permettant de le reconnaître: textures, formes, couleurs, grosseur… Et ils devaient faire un journal d’aventure où chaque semaine, ils prenaient une photo de leur monstre dans une activité (ou ils pouvaient en faire le dessin) et sous la photo, écrire en une phrase l’activité réalisée. Les enfants avaient deux mois pour réaliser ces devoirs, puisqu’ils ne présenteraient leur journal d’activités qu’à la fin du thème.

En deuxième partie d’activité, nous avons travaillé le livre Glad Monster, Sad Monster.

Après la lecture de l’histoire, j’ai présenté les masques et nous avons discuté des caractéristiques des visages qui allaient avec l’émotion nommée. Puis ils ont eu à faire, en coloriage et collage, deux visages des monstres présentés: Visages à refaire Mais il aurait été possible de simplement colorier des visages: Visages à colorier

Comme devoir, ils avaient à remplir le petit carnet des sentiments que j’avais concocté; trouver, comme dans le livre, une situation pour chaque émotion: «I feel angry when…» et ainsi de suite.

À la rencontre suivante, nous approchions de l’Halloween, j’ai donc réinvesti les visages d’émotions avec les citrouilles. Sur le site de 1+1+1=1, dans le Pumpkin Fun Preschool Pack, pages 12 et 13, vous pouvez obtenir le petit livret des visages de citrouilles à dessiner selon les émotions. Ensuite pendant qu’un groupe faisait des muffins à la citrouille avec notre cook du tonnerre, l’autre groupe coloriait le « handout » sur The Old Lady Who Swallowed a Bat qu’on a lu pendant l’activité. Ils ont aussi joué au jeu de kim avec les objets de l’histoire. Et fait quelques reproductibles:  Halloween Activities – Spot The Difference   Halloween Activities – Word Search

Lorsque les muffins furent terminés, les enfants ont pu les glacer et j’y ai déposé un petit bonbon en forme de monstre. J’avais trouvé cette boîte de petits monstres sucrés à l’épicerie au printemps. J’avais vraiment hâte de leur offrir.

Pour continuer le thème des monstres, nous sommes allés du côté du livre Aliens love underpants.

Après la lecture du livre, les enfants ont eu à mettre en ordre les images de l’histoire et à désigner leur propre sous-vêtement. Enfin ils ont fait une course à relais dans un tunnel où des sous-vêtements (propres et de garçonnet de 2 ans) traînaient. Ils devaient en sortir un par visite du tunnel et l’attacher sur une corde à linge comme dans l’histoire. Beaucoup de rires!

Une troisième rencontre sur les monstres nous attendait. Les enfants ont pu jouer à deux jeux : un jeu de mémoire des émotions des monstres et un jeu de fabrique de monstres un peu à la manière des dominos: Moody Monster et Monster Factory. Ces deux jeux ont eu un succès … Monstre!

Ensuite est venu le temps triste de devoir remettre les monstres en toutou. Eh oui, les enfants étaient bien avertis qu’ils ne gardaient les monstres que pour deux mois. Mais ce fut tout de même un moment difficile. Si ce thème revient un jour, je devrai peut-être repenser cet aspect. Nous avons mis tous les monstres au centre de la table et j’ai lu les descriptions physiques que les enfants devaient faire en devoir. À l’écoute de la description, ils devaient me pointer le monstre dont on parlait dans la description. Ce monstre pointé disait au revoir et allait dans la boîte à monstres. Ils ont très bien réussi l’exercice malgré l’émotion.

Mais le toutou n’est pas parti sans laisser un souvenir. Un signet avec son nom et une corde au bout de laquelle pendait un pompon monstre. Alors ils ont eu à fabriquer leur pompon que nous avons attaché au signet. Puis à la façon d’un magasin, ils venaient me demander les lettres (en anglais bien sûr) qui épelaient le nom de leur monstre. ils pouvaient ensuite aller les coller sur leur signet. La beauté de la chose? J’avais trouvé au Dollarama des lettres de l’alphabet en forme de monstres. Un peu à cette façon-là:

Résultats de recherche d'images pour « alphabet autocollant monstres »

Ils ont aussi présenté leur journal d’activités réalisées avec leur monstre. Quelle agréable présentation!

L’activité qui a suivi servait de réinvestissement à la description physique de leur monstre. À l’aide du document Comparing Monsters, j’ai montré comment comparer les deux monstres dans un diagramme de Venn. Ensuite je leur ai envoyé deux monstres tirés du cahier de coloriage Monstro Color. En devoir, ils avaient à comparer les deux monstres de la même façon que le modèle. Leurs présentations étaient très divertissantes.

 

Enfin pour clore le thème des monstres et faire le pont avec le prochain thème des « Fairy Tales », nous avons raconté le livre Nibbles, The Book Monster.  Ce petit monstre jaune se promène d’un conte à l’autre pour se sauver de l’enfant qui lit l’histoire. Il n’y a pas à dire, cette histoire est vraiment bien ficelée, les enfants embarquent, cherchent les indices pour trouver par où il est passé. De plus, j’avais le toutou fabriqué par une amie.

Les enfants étaient totalement conquis. À la fin de l’histoire, le monstre est remis dans sa cage…d’où il sort encore pour une prochaine aventure. Comme devoir, ils avaient à inventer un moyen de garder Nibbles dans sa cage à partir du document suivant: Nibbles The Book Monster Activities.  Les idées, toutes plus farfelues les unes que les autres, ont fait de drôles de présentations.  Avec ce document, ils devaient aussi dessiner la visite de Nibbles dans leur livre de conte préféré.

Un thème riche à exploiter et plein de plaisir. J’ai adoré le planifier, l’animer et je crois que les enfants ont adoré le vivre.

Qu’ai-je rapporté de Chicago?

DES LIVRES! Bien sûr!

Larry Gets Lost in Chicago fait partie d’une collection où le petit chien se perd dans diverses grandes villes. Le texte n’est pas très compliqué, il est écrit en rimes de façon amusante, on visite différents points touristiques de la ville, qui y sont expliqués, ce qui peut ramener des souvenirs aux enfants sur ce qu’ils ont vu lorsqu’on y était. Un projet intéressant se forge dans ma tête à partir de cet album.

Penguin Problems est un livre bien étrange, drôle et triste à la fois. Le manchot est malheureux de son sort et, à travers ses jérémiades, on voit différentes informations sur la vie des manchots (prédateurs, démarche,…) Le morse vient lui faire la morale pour qu’il se sente mieux, son message est positif, genre coach de vie (il y a des moments difficiles dans la vie, mais regarde comme c’est beau), et il réussit à convaincre le manchot jusqu’à la dernière page où celui-ci revient à ses plaintes habituelles sur la banquise…Je vois de belles discussions sur la vie avec les enfants, comment passer au travers des journées sombres, est-on toujours de bonne humeur, …

Rocks & Minerals est un documentaire de National Géographic Kids sur les roches et leur formation. Superbement illustré, ce livre donne des explications claires et pertinentes sur le sujet. La collection Jump into Science contient plusieurs autres titres à explorer, mais ce sont des sujets sur lesquels j’ai déjà de nombreux livres. Les roches n’ont pas été explorées par le passé, je n’ai pas l’âme d’une géologue, faut croire. Peut-être que ce livre me permettra une exploitation divertissante du sujet.

Pistes à travailler dans l’avenir!

La maladie de Coralie

Il est temps de montrer que ce blogue est international!

Une petite gamine de 6 ans, fille d’une collègue d’école maison, lutte présentement contre la leucémie. Elle est courageuse, bien sûre, comme toutes les petites gamines qui se battent ainsi. Mais elle a décidé d’aller plus loin. Elle a décidé de se battre aussi pour les autres qui suivront et qui souffriront tout comme elle.

Elle travaille main dans la main avec Leucan pour ramasser sans relâche des sous pour la recherche contre le cancer. Son dernier projet en date? Elle a écrit, du haut de ses 6 ans, un magnifique petit livre qui raconte son aventure dans le pays des hôpitaux à combattre le méchant mal qui la malmène.

Je vous encourage à acheter ce petit livre en format PDF, au coût minime de 5$ ou environ 3,54 euros (TOUS les revenus vont à Leucan), en suivant ce lien sur le blogue de sa maman. Le paiement par paypal est facile à faire, vous pouvez même ajouter un petit plus, 5$ c’est déjà pas cher. Assurez-vous seulement de choisir l’option Envoyer de l’argent à la famille ou un ami, car sinon la maman paiera des frais de gestion à Paypal.

Lien vers le blogue L’école des amours pour l’achat du livre La maladie de Coralie

L’histoire est certainement mignonne, mais surtout tellement accessible pour les enfants, car Coralie la raconte avec son langage de 6 ans. Les dessins sont expressifs mais jamais difficiles à regarder.

Puis tant qu’à faire l’école maison, après la lecture de ce livre, encouragez vos enfants à écrire une tranche de vie illustrée. Ainsi on réinvestit dans le positif! Je vous parie qu’ils n’oublieront pas Coralie de sitôt.

 

Utiliser la littérature jeunesse pour l’apprentissage scolaire

Troisième formation en enseignement avec la littérature jeunesse:  une axée sur l’utilisation de la littérature jeunesse en sciences, une seconde sur son utilisation pour mousser le développement du vocabulaire, et enfin hier, une journée entière avec deux ateliers (sur l’utilisation de la BD au 3e cycle et la littérature jeunesse au 2e cycle) et une entrevue avec l’illustrateur Stéphane Poulin avec comme toile de fond son nouvel album La boîte rouge  (écrit par Carl Norac et publié chez Pastel).

J’adore. Les idées s’accumulent dans ma tête à une vitesse folle pendant l’écoute de ces formations. Les adaptations possibles en école maison, soit pour mes enfants ou pour des animations de groupe, se bousculent dans mon crâne. Et ça me remonte le moral, je me trouve pas mal bonne, même si je suis entourée de professionnels de l’enseignement. Je trouve mes sens bien aiguisés pour trouver des idées. Je suis heureuse de trouver ainsi ma place. Je l’ai tellement cherchée. Je me questionne sur l’utilisation professionnelle que je pourrai un jour en faire. J’espère qu’après l’école maison, je pourrai tirer profit de ces formations et de mon expérience pour en faire un «travail» qui ramènera un peu d’argent au foyer.

En attendant, ces formations sortent plus d’argent qu’elles n’en rapportent. Avec toutes les suggestions d’achats de livres, je peine à me contrôler de dépenser des sommes inconsidérées. Justement ce nouvel album de Stéphane Poulin, sorti en novembre 2016, La boîte rouge, est exceptionnel. Nous avons eu la chance de voir et de toucher les vraies toiles en peinture à l’huile qui sont les illustrations du livre, nous avons écouté l’histoire derrière cette magnifique lecture. C’est officiellement le prochain titre en liste pour mes achats…ou ma fête si je suis capable d’attendre jusque là 😉

Ressources intéressantes pour les mordus:

  • le blogue J’enseigne avec la littérature jeunesse (avec des planifications annuelles, des pistes d’utilisation, des critiques…)
  • la page facebook J’enseigne avec la littérature jeunesse
  • le site Livres ouverts (des suggestions classées par thème, niveau scolaire, valeur, type, avec descriptions et pistes d’exploitation)
  • la revue Le Pollen et le blogue affilié (réseaux littéraires, critiques et suggestions de lecture, articles de fond…)
  • le site Le limier qui met l’accent sur l’utilisation de la littérature illustrée (BD, albums, utilisation en univers social…)
  • les maisons d’édition de littérature jeunesse (des fiches d’exploitation, des présentations des auteurs et des nouveautés…)
  • le site Classe de sciences (utilisation de la littérature jeunesse dans l’enseignement des sciences)
  • le blogue de littérature jeunesse Les p’tits mots dits (critiques, entrevues, idées d’exploitation…)

Un sari couleur de boue

 

Voici un roman que j’ai commandé avec mon cadeau de Noël (de l’argent pour des livres, quoi, vous ne saviez pas?): Un sari couleur de boue de Kashmira Seth.  Je ne me souviens pas où je l’ai vu, mais aussitôt il m’a appelée. Je cherche des romans pour Mathis, pour accompagner son français dans notre thème autour du monde. Des romans de premier cycle du secondaire. Des romans qui font des liens avec ce qu’on a déjà travaillé: ici, le film de Ghandi, que les enfants ont écouté très attentivement, avec intérêt, malgré ses trois heures de longueur. Des romans qui font des liens vers ce que nous travaillerons: ici le continent de l’ASIE sous peu (avec un peu de retard à l’horaire).

J’ai lu et j’ai vraiment apprécié. Je ne crois pas que mon fils serait porté à lire un tel livre. Il est axé sur la femme que le personnage principal est en train de devenir dans une Inde des années ’20 encore très fermée à ce que la femme prenne sa place. Mais j’aime le rôle du frère auquel mon fils pourrait s’identifer, du père qui prend action et qui grandit, de l’ami qui malgré un double veuvage ne vit pas du tout l’injustice du personnage principal. Ce sont des modèles de personnages qui accompagnent les garçons dans la lecture du roman. J’espère qu’il saura plonger et apprécier malgré tout.

Je vais aussi le conseiller fortement à Lucie. Bon à 17 ans, plus je propose et moins elle prend. Mais je crois qu’elle tirera de belles leçons de ce roman.

Après Le thé aux huit trésors, qui raconte l’histoire d’une jeune fille chinoise de 10 ans tout-à-fait de son temps, ce roman, Un sari couleur de boue, permet d’aller beaucoup plus loin dans la réflexion. Son exploitation est nettement plus adaptée pour un public du secondaire.

Bonne lecture!