Série télévisée Grèce antique

Nous venons de terminer les 12 épisodes de la télésérie Odysseus, présentée à Historia l’an dernier. Cette série raconte l’attente du peuple d’Ithaque pour le retour d’Ulysse de son long voyage de 20 ans (10 ans de guerre et 10 ans de voyage de retour). À travers cette série, nous avons pu être témoins de la vie quotidienne, démocratique, royale des Grecs anciens.

En travaillant ensuite avec le cahier Chrono avec les deux garçons, il est possible de faire plusieurs références claires avec la série télévisée.  Cela permet aux enfants de mieux comprendre le fonctionnement de cette société.

Je ne suis pas très calée en histoire du monde. C’était une matière que je détestais au secondaire. Mais là en la redécouvrant depuis plusieurs années avec mes enfants, j’y prends goût.  Il est fort possible que plusieurs détails ne soient pas exacts, mais je ne saurais les relever.  Alors je me laisse porter par l’histoire.

Assurément, cette série est violente et crue, comme l’était certainement la société de l’époque (les Romains aimaient voir les massacres en arène). On y voit du sang et des gorges tranchées. On y voit aussi beaucoup le corps humain. Les Grecs vénéraient le corps humain nu, surtout de l’homme. Nous passons «à Fast Forward» les scènes un peu osées de rapprochement intime. Mais les détails intéressants sont au niveau des alliances, de la vie quotidienne, de l’assemblée des hommes libres, de la présence des Dieux dans la vie quotidienne, de l’importance des esclaves dans la société, des vêtements et habits de guerre, de l’intérieur des maisons… Plusieurs petites choses auxquelles la référence aide à la compréhension de la théorie.

Il est coté 13 ans et plus. Mais je suis une mauvaise mère. On l’écoutait tous ensemble. Ma fille de 7 ans le suivait distraitement en jouant aux légos. Tous les enfants ont trouvé les bouts violents dégoûtants et tournaient la tête, mais ils étaient vraiment  intéressés à l’histoire et en redemandaient. Tout de même bien contents que ce soit fini. Pendant le dîner, on a «debriefé» tout ça.

 

Lectures sur la Grèce antique

Les enfants auront de petites lectures à faire pour notre histoire du monde en Grèce antique. Comme nous avons déjà travaillé ce sujet, plusieurs livres que j’ai sont déjà lus, comme Le feuilleton d’Hermès, que les enfants ont adoré, ou le Dico des Grecs, à plusieurs reprises consulté.  Voici donc pour chaque enfant les petits romans que je souhaite les voir lire.

Pour Lucie-Maud, qui n’est pas une grande lectrice, mais qui aime les histoires noires,

L'amphore_20160112_0012

Pour Yann-Salomon, qui pourrait en prendre bien plus,

L'amphore_20160112_0005 L'amphore_20160112_0010 L'amphore_20160112_0011

Pour Mathis-Alexis, habile lecteur,

L'amphore_20160112_0008 L'amphore_20160112_0009

Pour Lili-Océanie, excellente lectrice mais débutante,

L'amphore_20160112_0006 L'amphore_20160112_0007

Et ne pas oublier le petit Elliot-Nicolas, qui veut tant faire comme les grands,

L'amphore_20160112_0013

En famille, nous lirons, pour le plaisir d’être ensemble et de découvrir, la guerre de Troie, la philosophie de Socrate  et la vie d’Alexandre le Grand,

L'amphore_20160113_0001 L'amphore_20160112_0016 L'amphore_20160113_0002

Au départ, pour introduire le sujet de la Grèce antique, j’ai utilisé un «cherche et trouve» sur l’histoire (la page sur la Grèce antique). Cela nous a permis de bien observer un dessin dépeignant l’époque et de faire des parallèles avec l’époque que nous venions de voir.

L'amphore_20160112_0014

Si nous avons le temps, j’aimerais fabriquer un vase à la façon grecque en papier mâché. L’idée a été prise dans ce livre Everyday life in the ancient world. Sinon nous ne ferons que dessiner sur un vase imprimé sur une feuille. Un article sur l’amphore dans la revue Arkéo junior sera utilisé pour cette activité.

L'amphore_20160112_0015  Greek-ancient-vase-coloring-page

J’utiliserai aussi les documents du bédéiste des personnages Alix et Orion, Jacques Martin, présentant les monuments, les paysages, les vêtements et tout simplement la vie dans les villes de la Grèce antique. J’ai les deux tomes d’Alix et les deux tomes d’Orion.

L'amphore_20160113_0003

Enfin, nous pigerons toutes sortes d’articles et de jeux dans les magazines Arkéo junior, la Grèce antique étant un sujet qui est revenu à plusieurs reprises dans différents numéros de la revue à laquelle j’ai été abonnée de nombreuses années. Le budget a fait arrêter ces abonnements, ce qui est dommage, ces revues sont magnifiques et très intéressantes  (il y avait aussi Le petit léonard sur l’Art, Histoire junior sur l’Histoire et certaines années plus fastes Virgule sur le français ou Cosinus sur les maths et les sciences). Un jour peut-être?….

 

 

 

L’épopée de Gilgamesh

En histoire du monde, les garçons viennent de voir l’écriture cunéiforme, les cités de la Mésopotamie et la première oeuvre littéraire de l’humanité. Alors pour notre période d’histoire tous ensemble nous avons lu un album L’Épopée de Gilgamesh des éditions Toundra 1993.

P1040949

P1040950

Une vidéo sur Youtube idéale pour les jeunes de 6e (secondaire 1) a montré une autre facette de l’histoire du livre. Cela a permis de cerner les légendes et les adaptations que l’on peut en faire selon le groupe cible.

Ils ont apprécié d’illustrer ainsi le contenu didactique de leur manuel de classe.P1040951

HIstoire du monde 1re sec. et les petits

Nous avons terminé l’univers social du primaire, matière que nous faisions les 3 plus vieux ensemble. Nous sommes rendus à commencer l’histoire de première secondaire. Je ferai ce cours avec les deux garçons, car Lucie l’a déjà fait. Donc pendant cette période, Lucie travaillera aussi son histoire, mais de 4e secondaire.  J’ai calculé 2 périodes d’une heure par semaine sur 40 semaines pour venir à bout du cahier CHRONO 1 des éditions Chenelière.  À cela j’ajoute une période d’une heure quinze par semaine pour faire des projets d’histoire tous ensemble, Lucie, Yann, Mathis et Lili.

Les thèmes à voir en 1re secondaire sont: La sédentarisation, La naissance des villes (l’écriture en Mésopotamie), La démocratie (Grèce antique), La romanisation (Rome antique), La christianisation (Moyen-Âge), L’expansion des villes et du commerce (Moyen-Âge).

Comme nous avons déjà exploré beaucoup la préhistoire, la Mésopotamie et la Grèce antique première partie, nous irons plus vite sur ces chapitres, ne faisant que quelques projets rapides pour remettre en mémoire ce qu’on a déjà vu.  Ensuite nous ralentirons la cadence pour explorer plus longuement la venue de la démocratie en Grèce antique, la Rome antique et ses empires et le Moyen-Âge.

J’espère être assez préparée pour venir à bout de ces périodes, et du cahier, en une année scolaire. J’aimerais que les garçons réussissent une année en une année pour toute l’histoire du secondaire. Nous verrons si ce sera possible cette année. C’est une grosse commande que je me mets sur le dos.

Chrono 1

Je veux vraiment intégrer Lili aux projets plus ludiques. Elle a tellement accroché aux Égyptiens et à la mythologie grecque. Je vais profiter de cet intérêt soutenu pour imprimer plus de matière dans sa tête-éponge.

À l’horaire, il y aura aussi des émissions documentaires sur ces thèmes, enregistrées au fil du temps ou encore prises sur Youtube, dont le film Pompéi.

Comme le cahier Chrono commence par une section Qu’est-ce que l’histoire? Je vais profiter de ces deux semaines pour bâtir une ligne du temps en train pour Lili. Je vais aussi utiliser des cartes quotidiennes d’événements historiques, nous les classerons dans les bons wagons de période historique après la lecture de la carte. Je veux ainsi graduellement, sans pousser, montrer à Lili la ligne du temps, les grands changements d’époque, la continuité de cette ligne dans le temps et l’apprentissage qu’il est possible de faire à partir du passé pour éviter les erreurs dans l’avenir. Et ainsi faire le parallèle avec notre simple vie.

Je me suis inspirée de ces sites:

Petit train de l’histoire Haddock Doc en stock

Le Petit train de l’histoire Saperlipopette

Cartes pour frise historique Bout de Gomme

Cartes dates historiques Classe de Mallory

Comme ce sont des sites français, ils ciblent la Gaule plutôt que la Grèce et autres petits détails. Je vais modifier ou laisser tomber des cartes qui me semblent inutiles pour notre situation. Et sur ce dernier site de la classe de Mallory, au bas de la page, il y a un canevas Word pour fabriquer de nouvelles cartes à notre mesure.

Je suis aussi inscrite à cette newsletter, qui chaque jour nous envoie un courriel avec des événements reliés à la date du jour, mais cette fois-ci plus américains. Je m’en servirai donc pour garnir notre jeu de cartes de nouveaux événements.

Daily teach by Teacher Vision Newsletter

Nous utiliserons bien sûr beaucoup de littérature jeunesse sur les différents thèmes abordés. J’ai ramassé au fil des ans de nombreuses ressources de lecture autant documentaires que divertissantes.

Voici un site qui donne une frise et des intercalaires historiques à colorier

Et pour le coloriage des plus jeunes pendant ce temps d’école des plus vieux.

Une autre page qui m’a donné des idées plein la tête est cette page de Mission histoire sous forme de mallette. J’ai adoré l’idée. Lorsque j’étais plus jeune, j’avais suivi, avec une amie, un atelier où on confectionnait des mallettes d’exploration et j’avais déjà adoré l’idée. On s’était dit qu’un jour on fabriquerait nos mallettes. Nous avions plusieurs idées fantastiques, nourries de notre passion d’enseignante. Puis finalement les aléas de la vie ont fait en sorte que les mallettes n’ont jamais été créées réllement. Mais l’idée est toujours aussi emballante.

Si je pouvais, je me lancerais corps et âme dans la conception de matériel, ça me passionne. Mais pour ça il faudrait que je mette mes enfants sur pause pour l’été et je les « restart » à l’automne 😛 Là je n’ai que  quelques petites heures par jour (une, deux ou trois selon les jours), et pour ça je dois me coucher très tard 😉

 

La Grande Guerre

En univers social, nous continuons le cahier Escales 6e année en famille. Il y a plus d’un mois, nous avons vu la section sur la Première Guerre Mondiale. J’en ai profité pour faire une pause du cahier et aller plus profondément dans le sujet, car les enfants avaient plusieurs questions sur les guerres.

Nous avons passé un mois complet à travers diverses ressources. Ce n’était pas les leçons les plus « jojo », mais je crois que leur univers s’est ouvert vers une réalité dont l’ampleur était insoupçonnée. Et même Lili a tenu a participé et elle en avait long à dire sur ce qu’elle a vu, lu et appris.

Notre période d’univers social est le lundi matin, après une heure d’écoute d’une émission éducative. Donc notre premier lundi, nous avons regardé cette vidéo de la chaîne Youtube: La Première Guerre Mondiale qui dure 55 minutes. Ensuite nous avons fait une entrée en matière avec C’est pas sorcier sur la Guerre 14-18.  Nous avons médité et discuté sur le sujet difficile suivant : Les guerres sont-elles inévitables? grâce au soutien de ce petit livre de philo.

Grande guerre_20150324_0003

Enfin les enfants sont devenus photographes de guerre. Ils devaient choisir une des photos présentées et remplir le questionnaire d’observations comme s’ils étaient le photographe qui avait pris la photo. Cette activité est toute montée sur le site du Musée Canadien de la Guerre, dans la section Ressources pour les enseignants qui regorge d’ailleurs de nombreuses autres activités. Les enfants ont aussi eu à lire les capsules du centenaire de la guerre dans les revues Histoire Junior aux éditions Faton. Pendant toute l’année 2014, les numéros de la revue Histoire Junior avait une capsule de deux pages sur une thématique de la Grande Guerre et une partie d’une BD «Les Godillots». Les revues concernées ont la petite pastille bleue du centenaire 14-18 en couverture. Il y a aussi eu un numéro consacré en bonne partie au sujet. Des ressources certes françaises, mais tout de même fort intéressantes.

Grande guerre_20150324_0007 Grande guerre_20150324_0005

Notre lundi suivant, nous avons écouté Un ourson nommé Winnie, qui raconte l’histoire de l’ours qui a inspiré l’auteur de Winnie l’ourson. C’est une belle histoire de guerre. Par la suite nous avons travaillé sur les animaux à la guerre avec les journaux commandés aux Anciens combattants du Canada. Vous pouvez avoir tous les documents en ligne aussi, mais avoir les journaux entre les mains était plus réaliste. Nous avons terminé la leçon par la lecture de l’album Un coquelicot pour se souvenir aux éditions Scholastic.

Grande guerre_20150324_0009Grande guerre_20150324_0010

 

 

J’ai laissé aux enfants un devoir de lire chacun un livre imposé sur le sujet de la Première Guerre Mondiale. Ils devaient en écrire un résumé et le présenter le lundi suivant.  Lucie-Maud a lu Mes frères au front, de la collection Cher Journal.  Yann-Salomon a lu Au petit matin, une traduction de Laurent Chabin. Mathis-Alexis a lu J’étais enfant au temps de la guerre 14-18 de Christian Malavoy. Et enfin Lili-Océanie a lu l’album jeunesse Un brave soldat.

Grande guerre_20150324_0004 Grande guerre_20150324_0002Grande guerre_20150324_0001  Grande guerre_20150324_0006

 

La troisième semaine, on se lève trop tard, pas le temps d’une émission. Après la mise en commun des résumés de lecture, nous avons travaillé avec des fiches de la revue La Classe, spécial La Grande Guerre. J’ai aussi utilisé le cahier québécois d’univers social Sur les rails pour avoir une deuxième version du même événement. Nous terminons notre cours par un petit questionnaire trouvé sur le web questions 1 à 18, questions 19 à 40, réponses (nous avons sauté deux ou trois questions non vues et non pertinentes) et un jeux des erreurs avec des affiches de propagande, jeu trouvé dans une des revues Histoire Junior.

Grande guerre_20150324_0008

 

 

Plusieurs autres ressources sont dénichables sur internet. Mais le matériel canadien est plus difficile à trouver que le matériel français. Sur le site de Bout de gomme, que j’affectionne particulièrement, vous trouverez de beaux diaporamas ainsi que des fiches de travail.

Enfin notre dernière semaine s’est déroulée dans notre cahier Escales. Nous avons vu la période des Années folles qui a suivi la première guerre et la grande crise économique qui nous a menés droit vers la Seconde Guerre mondiale.

De nouvelles lectures imposées, cette fois-ci seulement pour Lucie (Quand les grands jouaient à la guerre) et Yann (Le printemps fusillé). Une lecture d’album en commun (Rose blanche) et un film criant de vérité et excellent, avec ses bouts durs et ses bouts drôles que les enfants ont grandement apprécié: La voleuse de livres.

Grande guerre_20150330_0002 Grande guerre_20150330_0003Grande guerre_20150330_0001

 

Pourquoi tant de récits de guerre?  Parce qu’il est bon, dans tous leurs films et livres de lecture qui finissent toujours bien, de voir un peu le portrait de la vraie vie. Dans la réalité, les héros meurent souvent et les familles pleurent. Les yeux ne s’ouvrent pas à la dernière seconde du film pour ne pas meurtrir les enfants. On ne pourrait pas vivre constamment d’histoires de guerres. Les fins heureuses sont bienvenues aussi. Les films servent surtout à divertir du quotidien. Mais parfois, ancrer ses deux pieds dans la réalité des tranchées remet les choses en perspective pour des enfants choyés. Prendre le temps de méditer sur ces guerres, leurs causes, leurs enjeux, leurs résolutions, c’est essentiel.

P.S. Attention! Bien que Rose Blanche et Un brave soldat soient des albums jeunesse, ils sont durs pour un enfant. Il faut que l’enfant soit préparé sur le sujet pour affronter ces deux albums, car les personnages y meurent «pour vrai».

 

J’ai trouvé une solution pour l’histoire 3e secondaire

Ma nièce est en 4e secondaire, et je l’ai achalée, comme je fais avec tous les ados que je rencontre qui vont à l’école régulière, je l’ai achalée donc pour connaître les cahiers qu’ils utilisent à son école.  Et quelle ne fut pas ma surprise de voir qu’ERPI avait sorti deux cahiers pour histoire 3e et 4e secondaire en 2012, exactement bâtis comme le programme modifié que le gouvernement va implanter en septembre.

C’est-à-dire que la matière (histoire du Québec) est vue une fois, de façon linéaire de 1500 à 1840 dans le cahier de 3e secondaire et 1840 à nos jours dans le cahier de 4e secondaire. Le Québec en deux temps répond exactement à mes besoins. Que Lucie-Maud retourne ou non sur les bancs d’école en 4e secondaire, elle sera rendue exactement où elle doit l’être par rapport à la nouvelle façon d’enseigner ce cours préconisée par les gouvernements.

 

le quebec en deux temps