Science 3e secondaire

Je crois que nous avons atteint la limite du travail en famille. Les sciences sont faites en famille avec les trois plus vieux depuis 7 ans. Mathis suivait à un niveau plus avancé, Yann était de son niveau et Lucie-Maud revisait sa matière. C’était bénéfique pour chacun. Et plus amusant.

Mais Yann n’arrive plus à suivre la cadence. En maths, il est encore en première secondaire. Et ce n’est pas facile. Alors les sciences de troisième secondaire, qui ont leur lot de formules et de calculs, de compréhension physique et mathématique des phénomènes, ne sont plus dans ses capacités. Il vit des échecs, à répétition, dans les évaluations et ne réussit plus à suivre dans les cours non plus. Les deux autres niaisent pendant que je dois expliquer pour la quatrième fois une notion qu’il est le seul à ne pas comprendre. C’est triste pour lui, mais en même temps, la situation présente est si négative et ne lui apporte que de la déception.

J’ai fait la première coupure hier. Il était fâché et triste à la fois. Pas facile de prendre une décision, pas facile d’en accepter les conséquences. Je ne sais pas si c’est permanent. Je savais que cette séparation s’en venait. Lucie-Maud commencera éventuellement ses sciences de 4e secondaire aux adultes (elle doit finir ses maths de 4e sec. avant). Donc de toute façon, elle quittait ces leçons en famille d’ici queqlues mois. Et Mathis est très rapide. Le faire aller à la vitesse de Yann serait de la torture pour lui, incapable d’attendre son tour.

Est-ce que je donne du temps supplémentaire à Yann, un genre de rattrapage, en surplus des périodes familiales? Ou est-ce que je continue séparément pour les trois? Dans un cas, j’ai plus de travail, mais on finira l’année sur une note positive, il n’aura pas quitté le groupe de leçon familiale. Dans le second cas, il vivra des réussites à sa mesure, mais il restera amer de ma décision. Soupir.

Toutes ces réflexions sont normales, je sais. Arrivés en milieu de secondaire, il est très normal que les forces et faiblesses de chacun les amènent à vivre les matières différemment. Je le savais, mais je n’étais pas encore rendue à en prendre conscience. Et on a frappé le mur.

Je dois dire aussi que le cahier Systèmes de 3e secondaire n’approfondit pas assez les explications de certaines notions. Lorsqu’il n’est pas possible de comprendre avec la première explication, il n’y en a pas d’autres pour broder autour afin de permettre la construction d’une notion solide. J’aime toujours cette collection, la présentation. J’ai eu encore de nouvelles preuves que la façon de présenter la matière était plus claire  dans ce cahier que dans d’autres. Mais, par exemple, dans le chapitre sur les ondes, on manque cruellement de chair autour de l’os. Comme je n’ai pas pris l’habitude de préparer mes leçons (je lis avec eux et on explique oralement à mesure), je manquais d’exemples ou de ressources supplémentaires pour rendre l’assimilation plus facile. Même Lucie et Mathis ont eu un peu de misère à bien intégrer la matière, mais les exercices leur ont permis de boucler la boucle. Yann ce fut le contraire: les exercices l’ont encore plus mélangé.

Une autre réflexion s’impose…

Atelier au Apple Store

Avec le groupe des adolescents de notre région, une activité au Apple Store a été organisée. Les jeunes pouvaient réaliser un petit film à l’aide de matériel de montage vidéo. Ils pouvaient apporter leur propres extraits de films, leurs propres photos, ou aller pêcher sur internet selon leur scénario.

Lors de l’arrivée du groupe, les employés sont placés en haie d’honneur et applaudissent l’entrée des jeunes avec grand enthousiasme. Elliot, qui devait bien suivre à la sortie malgré son âge, était bien impressionné et a refusé le «high five» d’un employé.  Ensuite, les jeunes sont placés devant un ordi avec une tablette disponible pour prendre des photos ou aller sur internet. L’ordinateur leur permet le montage vidéo. On leur offre un beau t-shirt, qu’ils sont obligés d’enfiler… Lors du départ, on enregistre leur vidéo sur support USB-bracelet offert à chacun d’entre eux aussi.

Lucie-Maud a souvent fait du montage vidéo avec tous les petits films que les enfants s’amusaient à faire plus jeunes. Mathis-Alexis fait du Stop Motion régulièrement, surtout avec la nouvelle caméra qu’il a reçue à Noël. Mais Yann-Salomon n’avait jamais touché à de tels logiciels. Disons que la technologie ce n’est pas sa force. Il a trouvé cela difficile, mais il s’est bien amusé malgré tout et a pu se débrouiller. Contrairement au film de Lucie et Mathis (ils se sont mis ensemble pour l’activité) qui avait un scénario: un début,un  milieu et une fin, Yann a plutôt fait un diaporama de photos sans but. Il a tenté de faire des effets spéciaux interminables. Mais les efforts qu’il a fournis étaient clairement visibles et ils ont porté fruit. Je l’ai trouvé assez persévérant.

P1050766P1050767

Ce fut une sortie réussie et intéressante. Et surtout gratuite. Ils sont sortis avec plusieurs «cadeaux» qui bien sûr servent bien plus de marketing que de cadeaux, mais l’entreprise n’est pas tenue de faire de l’éducation de la sorte et le fait tout de même. Alors on peut bien le souligner. Les employés étaient patients et de très bons pédagogues.

Les petits qui ont suivi ont commencé par faire du coloriage un peu à l’écart.

P1050760

Puis ils ont pu aller s’amuser avec des tablettes à leur hauteur avec des jeux à leur portée. Oui Lili était aux anges et est restée tranquille 45 minutes avec la bête. Elliot lui s’est amusé à toucher les boutons et ainsi faire réagir la machine de toutes sortes de façons.

P1050770 P1050771

 

Science et technologie 3e secondaire

Voilà, dans nos sciences avec les trois plus vieux ensemble, nous serons déjà rendus en 3e secondaire l’an prochain. Nous terminons très bientôt Origines 2e secondaire et nous avons bien apprécié encore une fois.

Origines est un cahier de CEC. Il est bien conçu, clair et je dirais presque trop facile. Il répète la même question de plusieurs façons différentes, l’étudiant ne peut passer à côté. Cela rend même les sciences accessibles avec d’assez bons résultats à mon fils en troubles d’apprentissage qui n’arrive pas facilement à faire du sens de ces notions et à ma fille artiste qui n’en a pas grand chose à faire des sciences.

L’an prochain, nous utiliserons la suite logique de ce cahier: Systèmes. Toujours des éditions CEC, Systèmes est très semblable. Il est bâti sur un même canevas. J’ai tellement hâte à cette 3e secondaire, car l’univers scientifique en vedette en 3e sec. est la biologie. ENFIN!  Ma matière préférée. Le corps humain sera vu sous tous ses anlges et à travers tous ses systèmes justement.

Bon quand est-ce qu’on commence l’année prochaine ???

Les machines simples en vidéos

En science et technologie, nous travaillons avec Origines de la maison d’édition CEC. Nous sommes rendus à celui de 2e secondaire. J’apprécie la façon de présenter la matière. C’est clair, concis et coloré.  Les enfants (les 3 plus vieux parce que nous le faisons ensemble) l’apprécient.

Mais le chapitre sur les machines simples causent toujours une certaine difficulté, surtout pour Lucie et Yann. Se faire des images mentales de comment fonctionnera le montage, de comment les forces sont appliquées, de comment être plus efficace que l’exemple donné… On parle ici de jouer avec les lois de la physique et mon artiste et mon dyscalculique trouvent ça bien complexe. Le plus jeune des trois, mon architecte, saisit souvent tout du premier coup. Mais pour ce qui est de l’expliquer en mots clairs… Il ne réussit souvent qu’à ouvrir les bras en signe de «c’t’évident» lorsque je lui demande d’appuyer ses chiffres.

Par hasard, je suis tombée sur ces 5 petites vidéos de TVOntario Eureka Science (ils défilent tous l’un après l’autre si on laisse rouler).

Épisode 11 Le plan incliné

Épisode 12 Le levier

Épisode 13 Le gain mécanique et le frottement

Épisode 14 La vis et la roue

Épisode 15 La poulie

Ces vidéos sont drôles, courtes et faciles à compendre, très bien imagées. Elles ont facilité la compréhension de la matière pour mes enfants. À exploiter à répétition 😉

Les états et propriétés de l’eau

les_etats_de_leau

Le club nature suivant, nous avons continué le thème de l’eau. (voir l’article sur le club nature précédent Le cycle de l’eau et Le grand voyage de Balthazar)  J’ai créé une petite enquête où les enfants devaient faire 7 petites expériences pour découvrir les propriétés de l’eau. J’ai commencé l’atelier en expliquant les 3 états de la matière en général.

J’ai précisé: l’état de la matière, la possibilité de compresser la matière dans cet état, le niveau d’excitabilité de la matière à chaque état et les mouvements possibles des atomes ou molécules dans chacun des états. Pour cette partie, les enfants devaient être placés debout et être eux-mêmes les molécules en mouvement ou immobiles selon les états.

Ensuite j’ai enchaîné en leur distribuant la feuille qui explique l’enquête à réaliser. Les expériences sont simples, et les enfants peuvent faire toutes les étapes par eux-mêmes avec un guide adulte à chaque station pour les explications sur la procédure et la sécurité. Chaque expérience durait environ 5 minutes, donc le roulement était assez rapide pour ne pas qu’ils se tannent et se désorganisent. Les enfants étaient en équipe de 3 ou 4, mais chaque coéquipier avait sa propre feuille. Un signal les informait de changer de station.

Ils ont embarqué dans l’enquête persuadés qu’ils réussiraient à attraper la molécule sur une de ses affirmations. Ils ont été surpris de toutes les prouesses d’une simple molécule d’eau. Les explications scientifiques ont été données à la fin lorsque nous sommes revenus sur les expériences une par une. Leur attention était alors moindre, ce qui est normal, mais je crois que c’était tout de même suffisant pour être réactivé éventuellement.

Nous avons eu bien du plaisir. Les enfants en parlent encore.

Voici les documents qui contiennent la feuille de l’élève et le document de l’enseignant avec toutes les procédures pour les différentes expériences et les schémas et photos de soutien aux explications.

Version Word modifiable:  On mène l’enquête sur H2O

Version PDF:  On mène l’enquête sur H2O

Feuille de l’élève seule:  On mène l’enquête sur H2O – élève

Nuages et cycle de l’eau

Notre deuxième club nature de l’année était sur le cycle de l’eau et les nuages pour faire le lien avec le français et notre thème du Tour du monde, comme décrit dans cet article précédent. Ma mise en situation pour cet atelier a été de dire que c’était la même eau que nous buvions que celle dans laquelle les dinosaures marchaient et les poissons faisaient pipi. La même eau qui quitte un pays en s’évaporant pour retomber en pluie chez nous, d’où le lien avec notre thème du Tour du monde.  L’eau est la même depuis le début des temps, tournant sans cesse dans le cycle de l’eau. J’adore la moue de dégoût des enfants lorsqu’ils en prennent conscience. Cette information que l’eau tourne et que c’est la même eau qui part et revient reste alors gravée dans leur mémoire.

P1030879  J’ai commencé par raconter l’histoire Le grand voyage de Balthazar. C’est l’histoire de deux enfants qui font un bonhomme de neige. Le lendemain matin, le bonhomme est fondu et le petit garçon en est bien triste. Mais son papa lui explique que le bonhomme est parti en voyage et qu’il reviendra bientôt. C’est un beau prétexte pour raconter le cycle de l’eau.  Petite note: les prénoms des enfants sont vraiment étranges. alors pour éviter que les enfants ne se désorganisent pendant l’histoire chaque fois que les prénoms seraient énoncés, je les ai avertis que la première fois, ils pourraient rire un bon coup et qu’ensuite, la surprise passée, j’aimerais ne plus entendre de commentaires ou de réactions face aux prénoms. Ce fut très bien accepté et respecté.  Après avoir raconté l’histoire, nous l’avons redite dans nos mots avec l’affiche et les petits manipulatifs préparés par Lucie-Maud. Nous avons ainsi pu mettre les mots plus scientifiques sur les images mignonnes du livre.

P1030871 P1030888 P1030887

Ensuite direction table de travail, nous faisons notre livret personnel du cycle de l’eau.   À partir d’une idée vue sur Pinterest en anglais, j’ai rédigé de petits textes en français et fait les dessins nécessaires à notre livret. J’ai utilisé une feuille format légal (8½ X 14) pour faire le livret. J’ai dessiné le cycle de la couverture directement dessus la feuille avec des crayons feutres. Cela a passé au travers. J’ai donc imprimé le dessin de l’intérieur sur une feuille de format lettre que j’ai collée à l’intérieur du petit livret. Puis j’ai imprimé les petits textes en colonne et je les ai collés aux deux bouts du livret de chaque côté du schéma à colorier.  Cela permettait aux enfants de colorier le schéma et de garder une trace écrite de leurs apprentissages. Voici mon document (il y a une petite coquille à corriger dans les textes en colonne: «sousterraines» s’écrit plutôt «souterraines» veuillez me pardonner…) : Cycle de l’eau à coller

P1030880 P1030881 P1030882

Après la réalisation de notre livret, nous sommes allés à la cuisine, où j’avais fait une installation maison pour créer notre propre cycle de l’eau. Je ne sais pas pourquoi j’ai omis de prendre une photo. Mais bon. Je vais essayer de vous créer une image mentale 😉  J’ai une cuisinière à vitrocéramique. J’ai mis une théière transparente à bouillir et j’ai placé un aquarium 40 litres (10 gallons standard) à l’envers par-dessus la théière en prenant soin de surélever une des extrémités sur un rouleau de papier d’aluminium.  Lorsque la vapeur créée a commencé à s’échapper de la théière, elle s’élevait et allait se condenser sur la vitre de l’aquarium renversé. Comme l’aquarium était en pente, la vapeur condensée en goutellettes ruisselait vers l’autre extrémité de l’aquarium et tombait goutte à goutte le long de la vitre de côté sur la plaque de vitrocéramique du poêle, créant une petite rivirère et un peu plus loin un lac dans le coin (mon poêle n’est pas de niveau, heureusement ou malheureusement 😉  )  Les enfants avaient les yeux ronds, et on entendait des «wow!» des «Je vois le nuage!»et des «Regarde les gouttes de pluie!». C’est peut-être pour ça qu’il n’y a pas de photo. J’étais trop occupée à enregistrer dans ma mémoire à souvenirs ce moment magique où les enfants ont des étincelles dans les yeux.

Nuages_20150919_0015  En deuxième partie d’activité, nous abordions le thème des nuages. J’ai encore une fois utilisé un album jeunesse pour ouvrir la période : Simon dans les nuages. Simon est un éléphant qui aime se coucher dans l’herbe et imaginer des formes avec les nuages. Il était facile, après la lecture, de continuer avec les familles de nuages et de confectionner notre porte-nuages. D’un côté, comme sur la photo, on peut voir l’axe gradué du ciel montrant les noms des nuages selon leur hauteur dans le ciel. Les nuages sont découpés puis collés avec un petit «foam» rehausseur. On a ainsi l’impression que les nuagesP1030878  flottent dans le ciel bleu.  Mais avant de les coller sur ce côté de la feuille, j’ai demandé aux enfants d’en tracer le contour au verso.  J’ai imprimé l’axe gradué des deux côtés de la feuille cartonnée bleue. Ils ont lu les descriptions et les ont collées dans les bons tracés de nuage.  Lorsque l’on présente les nuages à quelqu’un il est possible de lire derrière la description correspondante. Voici les documents nécessaires à cette réalisation, vue sur Pinterest aussi et adaptée en français.  Nuages_niveaux

 

Nous venions de voir les grandes familles de nuages, je leur ai alors annoncé que les nuages aiment mélanger leurs familles avec d’autres. Ce qui donnent des rejetons à noms de famille composés 😉 Pour bien découvrir les nuages à noms composés, j’ai imprimé les photos sur des feuilles et j’ai caché leurs noms. Je leur ai lu les descriptions de chacun des nuages et ils devaient pointer l’image correspondante. Ils ont pu repartir chacun avec un livret d’identification des nuages que j’ai acheté sur un site anglais et que j’ai traduit pour l’utilisation en français. J’ai aussi utilisé une affiche trouvée sur le site d’Alloprof.

P1030875 P1030883 P1030884 nuages latin

Enfin pour permettre aux familles de réinvestir et d’aller plus loin, j’ai envoyé des fichiers numérisés pris dans différents documents que j’ai entre les mains:

Nuages_20150919_0001Clouds and water cycle

Nuages_20150919_0002Distance orage (autobus magique)

Nuages_20150919_0004Le cycle de l’eau (à petits pas)