Anglais au secondaire

À l’automne, le groupe d’anglais des ados ne sera probablement plus en fonction. Retour à l’école, passage au cégep, des changements de vie qui changent aussi le portrait de notre école maison.  Yann se retrouve donc sans groupe et sans cheminement de groupe. J’avais alors à lui trouver du matériel pour travailler de façon autonome.

J’ai utilisé Between the Lines (éditions Grand Duc) avec Mathis cette année, en première secondaire. J’ai assez aimé le travail d’étude de textes. Je vais donc prendre le cahier de 3e secondaire pour Yann. Combiné avec le cahier de grammaire de Connecting through English (éd. Grand Duc) de 3e secondaire, la base des apprentissages sera là.

Pour l’écoute, comme mon mari sera en congé parental pendant 30 semaines, et qu’il a de la misère à se faire envahir dans sa maison par la grosse gang du groupe d’anglais, je lui ai proposé de regarder un film en anglais à chaque rencontre. Il pourra s’isoler du groupe et écouter le film. Yann est celui de mes enfants qui a le plus de difficulté à parler anglais. Avec sa dyspraxie, il a de la difficulté à ordonner se idées et à trouver les bons mots en français. Alors en anglais c’est encore plus catastrophique.  C’est aussi celui qui écoute le moins de films en anglais, ce qui n’est pas pour aider sa cause. Donc ce sera l’occasion pour les deux hommes d’écouter ensemble un film que seuls eux veulent voir (mon chum a commencé sa liste avec la série des Rocky… vous voyez donc le genre… ).

Enfin je complèterai la formation de Yann par des petits projets qui demanderont la production d’écrits. Je pigerai soit des situtations d’écriture en lien avec les textes du cahier Between the Lines ou en lien avec d’autres activités ou lectures qui seront à l’horaire. Le seul critère sera qu’il puisse travailler de façon autonome. J’aimerais ajouter la lecture d’au moins deux romans en anglais pour lui.

Mathis sera maintenant dans le groupe des grands, qui ne sera plus le groupe des ados. Les grands ont entre 11 et 13 ans et sont en 6e année, première ou deuxième secondaire. Je devais donc ramener le niveau de travail plus bas que l’an dernier avec mes 14-17 ans et aussi changer le type d’occupations de ce groupe. Le groupe des ados faisait beaucoup de discussions comme les ados aiment faire. Il faisait aussi des projets reliés à l’identité. Mais je crois que mon groupe de cette année ne sera pas au même niveau ni de même intérêt.

J’ai donc choisi un cahier que j’avais bien aimé utiliser il y a quelques années: Juggling with words (toujours de Grand Duc). C’est un cahier complet qui travaille autant l’étude de textes, la grammaire, le vocabulaire que les situations d’écriture. C’est un cahier d’anglais enrichi première secondaire. Je sais que mes jeunes ne sont pas tous rendus à ce niveau, mais je connais bien ce programme et je sais que je peux faire de beaux projets à partir des textes et ainsi ramener le niveau à quelque chose d’acceptable pour le groupe. Je le travaille en deux ans, prenant les textes plus faciles et adaptés pour la première année. C’est aussi un cahier qui permet assez bien d’aller chercher l’attention des garçons. Les thèmes sont accrocheurs pour eux. Comme mon groupe sera exclusivement masculin, ou presque (une brave sera probablement présente), je trouve le choix des textes pertinent.

Mathis continuera de travailler en complément dans son cahier Between the Lines, qui n’est pas terminé, et je lui ai acheté un cahier de grammaire de Kick off (Grand Duc) pour compléter le tout. Il travaillera dans ces cahiers en plus des devoirs reliés à son groupe d’anglais, car étant le plus avancé du groupe, les devoirs ne le poussent pas suffisamment en avant.

Mes thèmes pour le groupe des grands, en lien avec les textes du cahier Juggling with words:

  • Texte The Third Drawer – Thème Special Pets
  • Texte The Tin Box – Thème Money
  • Texte Abracadabra – Thème Houdini
  • Texte Techno Trends – Thème Robots
  • Texte Secret Weapon – Thème Alex Rider.

Comme premier thème de l’année, cependant, ils travailleront le roman The Halloween Tree. Ils ont jusqu’à notre premier cours, fin octobre, pour le lire, et nous aurons une période de 3 heures sur ce thème. Il est un peu plus difficile que je ne le croyais, l’écriture en est un peu poétique. Mais je vais adapter le travail et la lecture cet été pour leur permettre de le travailler sans se décourager. J’ai des petites idées pour son exploitation. À notre première rencontre, ils visionneront le film en dessins animés tiré de ce roman.

 

Français 2e secondaire

Questionnement tellement encombrant dans ma tête présentement. Je ne sais quel chemin préconiser.

Je sais qu’en septembre je ne serai pas disponible pour quelques semaines. Je sais que mon garçon n’est pas très vaillant en ce qui a trait à l’apprentissage des langues. Je sais que les programmes avec manuels sont plus complets et favorisent réellement l’apprentissage des notions. Je sais que les cahiers d’apprentissage en français au secondaire survolent la matière. Je sais que, dans les cahiers, le jeune ne fait que remplir des trous sans réelle intégration. Je sais que la facilité de planification, d’utilisation et de correction des cahiers est bien plus grande que celle des manuels. Je sais que le programme avec manuels va probablement faire peur à mon fils (deux immenses manuels, un cahier Canada pour les réponses, un cahier de grammaire et des reproductibles à remplir). Je sais que j’aime bien les manuels Laissez-Passer. Je sais que j’aime bien les cahiers Mis-À-Jour (textes) et Déclic (grammaire). Je sais que mon fils n’aimera pas répondre dans un cahier Canada. Je sais que je n’aimerai pas corriger dans un cahier Canada. Je sais que je n’aime pas le cahier Matière première. Je sais que je n’ai pas le budget pour «essayer» un autre cahier avec achat de guide du maître.

Je sais beaucoup de choses, sans savoir lequel de manuels ou cahiers d’apprentissage permettra ET à MOI, ET à mon FILS de passer au travers de l’année avec grâce et harmonie (hahaha, on peut rêver)

19 fois Normal

C’est ce que j’ai compté sur le rapport de l’échographie cardiaque foetale. Le mot «normal» qui revient 19 fois.  Tout ce qui était important à voir a été vu. Le radiologue nous a rencontré pendant 20 secondes après l’examen, et tout ce qu’il avait à dire est que tout était parfaitement normal dans ce qu’il avait vu. Il a précisé que le reste non vu n’était que détails sans importance. Tout est de taille, flux, aspect, position, normal.

 

Il n’y a aucun mot comme malformation, irrégulier, absent, dysfonctionnel, etc.

Le texte est par ailleurs un peu complexe à comprendre, mais l’essentiel est dit: notre petite crevette va très bien!

Pour en revenir à notre école maison

Vacances, bébé, voyage, échographie,…

Et l’école maison dans tout ça?

On fait ce qu’on peut 😉

En septembre, ou peut-être octobre, selon notre énergie disponible, Elliot fera sa maternelle non-officielle, c’est-à-dire que je lui offrirai quelques activités dirigées chaque jour pour l’habituer à travailler avec nous. Oui ça sera un an d’avance, comme pour Lili (il aura 4 ans), mais sa motricité fine est très en avance et sa maturité intellectuelle est à point. Sa maturité émotionnelle, on repassera… mais comme il est à la maison, ça va passer très bien. Il est prêt et ça sera une bonne façon de lui donner de l’attention positive avec bébé qui va arriver.

Lili plongera dans sa 4e année avec facilité et bonheur. Son horaire ressemblera à s’y méprendre à celui de cette année. Trois matières de 45-60 minutes par jour (maths-français-autre), quatre jours par semaine. J’ajouterai possiblement un peu plus d’anglais, car je néglige ce côté puisqu’elle maîtrise déjà l’humour en anglais, c’est dire son niveau de compréhension.

Mathis est un élément plus difficile à cerner. En maths et en histoire, il arrivera en 3e secondaire, en sciences en 4e secondaire (eh oui il a très bien réussi son niveau 3e secondaire cette année).  En français et anglais, mmmhh 2e secondaire, mais il ne se force tellement pas que parfois il est difficile de croire qu’il est même de ce niveau. Je reviendrai éventuellement sur le matériel que j’utiliserai. Je dois encore prendre des décisions pour les langues. Je dois aussi prendre des décisions au cours de l’année pour l’obtention de ses unités pour DES. L’an prochain, il sera à la croisée des chemins à 14 ans.

Yann m’inquiète de plus en plus. Depuis plusieurs mois que j’ai l’impression qu’il n’apprend pas. Aucune nouvelle matière ne rentre dans sa tête. Enfin, en français, histoire, anglais et sciences, il sera en 3e secondaire. Eh oui pour les sciences, il doit reprendre son année (je vais utiliser un différent programme pour le garder motivé). Vraiment la matière de sciences de 3e secondaire était nettement trop difficile pour lui, mais il ne voulait rien savoir de rétrograder… En maths, il en sera à peaufiner sa 1re secondaire. Il passera en 2e secondaire en maths au cours de l’automne.

Lucie termine tranquillement de ramasser ses unités pour le DES. L’objectif est de terminer en décembre et d’entrer au Cégep en janvier. Comme sa concentration ne se donne qu’à partir de septembre, elle ferait une demie-session avec ses cours obligatoires et une autre demie-session en septembre 2018 avec ses cours de concentration. Ce sera plus relaxe pour elle et son anxiété de commencer par deux demies-sessions de Cégep. Mais la bonne nouvelle est que je n’ai aucune planification à faire pour elle. Et aucun achat immédiat. Les cahiers de l’éducation aux adultes s’achètent au moment du besoin. La mauvaise nouvelle est que les frais de scolarité du Cégep en janvier seront pas mal chers…

Voici un peu le portrait de ce qui m’attend à la prochaine rentrée scolaire. Le facteur nouveau bébé n’est pas tenu en compte ici 😉

 

La crosse aortique

Saviez-vous qu’il fallait absolument la voir à l’échographie de 20 semaines? Oui ça fait partie des gugusses à voir, compter et mesurer lors de cette échographie. Ils ne l’avaient pas vue, ça et quelques autres petits détails. Donc échographie à 23 semaines pour voir tous ces tuyaux, bouts de peau ou bidules manqués la dernière fois. C’était aujourd’hui.

La crosse aortique est encore manquante dans la liste des choses vues à cocher. Pour l’instant, cela ne semble pas trop inquiétant. Poupoune se développe bien: bonnes mesures, bons organes aux bons endroits et toujours le même sexe après une deuxième vérification probante. Mais les malformations cardiaques étant les plus fréquentes, et moi étant mère gériatrique (voir le film Le bébé de Bridget Jones, c’est devenu un running gag ici maintenant), rendez-vous pour une échographie d’urgence à Ste-Justine dans les deux prochaines semaines. Pourquoi en urgence? Parce que c’est à 23-24 semaines qu’il faut voir ça supposément. Stand by pour leur appel.

Pas d’inquiétude, juste pas vue la fameuse crosse aortique. Mais diable, un autre rv, un autre voyage à Montréal, une autre journée d’école de perdue… Cette grossesse est franchement demandante.  Il en reste moins devant qu’il y en a derrière, espérons que crevette, une fois née, sera moins exigeante.

Grande vente de matériel éducatif

Je dois faire de la place dans le sous-sol. Ma fille doit laisser sa chambre à l’étage pour sa soeur qui elle laissera sa chambre pour son frère qui lui laissera son coin de notre chambre pour sa nouvelle soeur qui s’en vient.

Comme ma bilbiothèque de l’école de rang prend une grande pièce et demie au sous-sol, je dois réduire cet envahissement pour y installer l’aînée. Puisque la section livres scolaires est officiellement fermée, je peux me permettre de me débarrasser des manuels, guides et cahiers que je n’utiliserai pas directement pour mes enfants ou mon travail (cours privés, animations).

C’est un pincement au coeur important. J’affectionnais particulièrement ma collection imposante. Mais des choix de vie s’imposent pour cette petite crevette qui s’est installée miraculeusement en moi.

Donc la fin de semaine du 9-10-11 juin, de 10h à 16h, je fais une GRANDE VENTE de livres scolaires et autres jouets ou matériel chez moi. Je vous attends en grand nombre, il faut que ça parte.

(adresse en privé)

Qu’ai-je rapporté de Chicago?

DES LIVRES! Bien sûr!

Larry Gets Lost in Chicago fait partie d’une collection où le petit chien se perd dans diverses grandes villes. Le texte n’est pas très compliqué, il est écrit en rimes de façon amusante, on visite différents points touristiques de la ville, qui y sont expliqués, ce qui peut ramener des souvenirs aux enfants sur ce qu’ils ont vu lorsqu’on y était. Un projet intéressant se forge dans ma tête à partir de cet album.

Penguin Problems est un livre bien étrange, drôle et triste à la fois. Le manchot est malheureux de son sort et, à travers ses jérémiades, on voit différentes informations sur la vie des manchots (prédateurs, démarche,…) Le morse vient lui faire la morale pour qu’il se sente mieux, son message est positif, genre coach de vie (il y a des moments difficiles dans la vie, mais regarde comme c’est beau), et il réussit à convaincre le manchot jusqu’à la dernière page où celui-ci revient à ses plaintes habituelles sur la banquise…Je vois de belles discussions sur la vie avec les enfants, comment passer au travers des journées sombres, est-on toujours de bonne humeur, …

Rocks & Minerals est un documentaire de National Géographic Kids sur les roches et leur formation. Superbement illustré, ce livre donne des explications claires et pertinentes sur le sujet. La collection Jump into Science contient plusieurs autres titres à explorer, mais ce sont des sujets sur lesquels j’ai déjà de nombreux livres. Les roches n’ont pas été explorées par le passé, je n’ai pas l’âme d’une géologue, faut croire. Peut-être que ce livre me permettra une exploitation divertissante du sujet.

Pistes à travailler dans l’avenir!