Les chambres musicales

Dimanche dernier, nous avons enfin joué aux chambres musicales avec les enfants.

Lucie-Maud a pu descendre dans sa chambre au sous-sol. Il reste la décoration finale (store, tablettes, fausse poutre…) mais elle est très bien installée. Sa chambre ressemble enfin à une chambre de presque adulte et elle a une belle table à dessin pour pouvoir travailler à l’aise. La pièce, bien qu’elle soit au sous-sol, est lumineuse. L’éclairage est suffisant pour y travailler ses oeuvres. J’ai hâte qu’elle y mette sa touche personnelle.

Lili-Océanie a pu obtenir une vraie chambre. Elle a tant de place enfin, j’espère qu’elle ne la remplira pas de peccadilles comme sa dernière. Elle a besoin d’une étagère murale pour ses livres, d’un tapis, et on doit faire la peinture mais ça sera après la naissance de sa soeur. Elle avait demandé de peindre sur les murs des dessins sur le thème de My Little Pony. Comme elle vieillit et que l’on ne veut pas recommencer sa chambre dans un an (pour l’instant elle nie qu’elle va un jour passer à autre chose, mais nous on le sait…), nous avons commandé des collants muraux qu’elle pourra facilement enlever lorsqu’elle prendra son tournant fatidique 😉

Elliot-Nicolas obtient donc l’anti-chambre de notre chambre. Cela se trouve à être une chambre devenue couloir par l’agrandissement de la maison il y a plusieurs décennies. C’est la grosseur des petites chambres de vieilles maisons, avec plafond en pente, comme les autres chambres aussi, mais elle sert de passage pour aller dans notre chambre, la chambre principale. Cela lui permet de ne pas trop être dépaysé, il reste près de nous, mais n’est plus dans notre chambre. À 4 ans, il était fin prêt. Il aura une chambre à décor de forêt. Il est venu me voir en me disant qu’il voulait peindre les murs en brun foncé parce que «la forêt, maman, c’est sombre»… Comme il n’y a pas de fenêtre, j’ai essayé de lui faire accepter un beige pâle, teinte douce du même papier d’échantillon de couleurs que son brun. C’est notre projet des trois prochaines semaines, avant l’arrivée de bébé: finir complètement sa chambre et lui installer son lit de grand. Présentement il dort encore dans la bassinette transformée en lit junior. Mais elle servira à sa soeur d’ici peu.

Petite crevette (vous saurez son nom en temps et lieux 😉 ) dormira dans notre chambre, dans un lit de co-dodo, comme Elliot a fait. J’ai installé sa commode et son étagère (les anciennes de Lucie-Maud). Je dois acheter un tapis car le plancher est glacial et les courants d’air incessants dans notre chambre en hiver. Et j’ai trouvé quelques petits éléments de décoration. Mais comme notre chambre n’a jamais été finie ni bichonnée depuis 19 ans, nous ne ferons pas de peinture, ni de vraie décoration avant un bon bout de temps. Les enfants passent toujours avant nous depuis le tout début…

Yann-Salomon et Mathis-Alexis gardent leurs chambres respectives. Yann a besoin que la décoration sur le thème du hockey soit terminée, nous devrons éventuellement y mettre du temps. Cela traine depuis si longtemps. Nous avons trouvé un système de garde-robe style vestiaire (chambre de hockey) et il faudra bien l’installer. Et finir son mur – bande de patinoire.

Mathis a encore sur ses murs et meubles ses décorations de quand il était petit – « CARS ». Je lui ai demandé s’il ne serait pas pertinent de les enlever, il ne veut rien savoir. Du haut de ses 13 ans, je croyais que… Mais lui, du haut de son «autisme» m’a répondu: «Maman, cela a toujours été là, cela doit rester là.» De même que son gros bac de jouets avec lesquels il ne joue plus depuis un bon 5 ans… Donc aucun changement ne sera fait dans la chambre de Mathis.

Mon père a décidé d’offrir aux enfants un superbe cadeau. Chacun peut s’acheter un élément pour sa chambre, quelque chose de durable, d’important, qui leur fera penser à lui chaque fois qu’ils le verront ou l’utiliseront. Ils en sont à la réflexion: que choisir? Choix de cet objet et photos des chambres lorsque la ronde des changements sera terminée.

La salle de classe sens dessus dessous!

Il était temps. Il fallait le faire. Repeindre la salle à manger. Mon mari a terminé de poser le gypse autour des fenêtres et de l’arche entre le salon et la salle à manger pendant son congé de paternité. Presque 10 ans après avoir fait cet agrandissement, les cadres de fenêtre sont enfin fermés.

En 10 ans j’ai accumulé tout un bazar pour l’école, et la salle à manger est notre salle de classe. Des affiches sur les murs aux armoires pleines de livres et de jeux éducatifs, de boîtes de livres pour planifier les activités de groupe et l’année qui s’en vient aux jouets des deux plus jeunes, la salle à manger débordait de tout ce qui est autre  que manger.

Samedi il fallait vider le tout. J’ai paniqué. L’angoisse m’a prise et mon mari a dû vider seul. Toutes mes choses en désordre mais en ordre quand même, toutes mes choses que j’utilise quotidiennement, toutes mes choses ont été chambardées. Comment allais-je survivre deux-trois semaines de ce bordel total???

Faites l’exercice. Videz une pièce de votre maison en redistribuant dans les autres pièces de l’étage tout le mobilier. Bon il est vrai que j’accumule ÉNORMÉMENT de stock. Il est vrai que les enfants sont pareils. Mais là où il y n’y avait qu’un simple îlot de cuisine, il y a maintenant une table et 8 chaises. Là où il y avait une porte patio, il y a maintenant le gros vaisselier. Les enfants trouvent cela amusant. Besoin du lait, on étire le bras et hop on le prend dans le frigo pour le mettre sur la table sans même se lever de table. Mais moi je suis à l’étroit. Comme je me promène avec le petit dans les bras, ce manque d’espace m’incommode.  Et comme je sais que chez nous les rénos traînent toujours en longueur parce que le temps manque…ben je m’étouffe.

Nous aurons aussi un plancher à poser. Un plancher flottant en attendant que les enfants grandissent et que l’on pose un beau plancher à notre goût. Un plancher qui ne fera plus d’écharde sur les pieds nus de mes enfants allergiques aux souliers ou aux genoux du petit qui se promène à 4 pattes.

Bon on s’en reparle dans deux semaines…La douche a pris plus de 5 ans 😉

Le printemps s’amène avec certains changements

Ben oui!  Le premier changement majeur est que je suis en bien meilleure forme! YEAH!  Donc les enfants vont passer au ‘cash’!  Ben non…Mais cela veut aussi dire que nous serons en mesure d’avancer adéquatement notre école.  Il est déjà établi que nous continuerons au-delà du 40 semaines, probablement jusqu’au 21 juin.  Mais après vérification, ce sera pour quelques matières seulement et surtout pour Lucie-Maud, pauvre elle!

La fin de semaine de Pâques (4 jours de congé) a permis à mon mari d’avancer les travaux de façon visible.  Ben non…la douche n’est pas terminée.  Promis que lorsque ce sera le cas, j’y pendrai la crémaillère en vous invitant tous, vous qui suivez ces travaux depuis ma grossesse de Lili il y a 5 ans!  Mais  mon moral rénovation monte avec la température et ça j’en avais bien besoin.

Plusieurs cours de mes enfants sont terminés ou tirent à leur fin: le hockey, le curling, le karaté, le dessin.  Il reste jusqu’à la fin avril pour la danse, et le base-ball commence déjà.  Mais cela réduit nos sorties chaque semaine et augmente notre temps à la maison pour planifier les activités de groupe et l’année prochaine. Plus que 3 clubs nature et 4 anglais en groupe.

Les demandes à la bibliothèque de l’école de rang augmentent avec le printemps.  Les gens planifient leur rentrée d’automne. Mes choix se préparent aussi lentement mais sûrement.  Presque toutes mes ressources sont décidées.  Il me reste Math sec.1, Anglais pour le groupe des plus vieux, Math 5e année, Français 6e année et Maths/Français pour la petite.  Je reviendrai avec un article sur mes choix dès qu’ils seront définitifs, mais cela ne devrait tarder.  Lorsque le retour d’impôt sera arrivé, je pourrai passer ma commande pour mes cahiers et corrigés de l’an prochain.  C’est toujours un temps excitant, j’adore voir mes nouveaux cahiers, et il est toujours difficile d’attendre septembre pour les utiliser.

Dans la semaine 28 nous avons eu notre rencontre mensuelle d’histoire et arts avec une autre famille.  Comme notre chapitre sur l’histoire de l’écriture n’est pas terminé, et notre toile non plus, nous aurons une rencontre supplémentaire ce mercredi.  J’espère clore ces deux sujets et attaquer l’Égypte enfin.  Le jeudi 21 mars, nous avons assisté à un des meilleurs concerts des Jeunesses musicales depuis le début de nos visites il y a plus de 5 ans: La récréation de Mozart.  Les artistes étaient excellents autant en comédie qu’en musique.  Les enfants ont adoré.  Les notions d’apprentissage étaient faciles à comprendre sans devenir scolaires.  C’était vivant, dynamique, énergique et amusant: tout comme le printemps.  Si vous avez l’occasion de le voir, n’hésitez pas!

Le vendredi, c’était notre rencontre pour les explorateurs.  Après une brève présentation des explorateurs de la journée (Verrazano, Pizarro et Magellan) nous avons fait un jeu de génies en herbe avec des ‘buzzers’ maison (casserole, planche à découper et cuillère)  Nous avons bien ri, mais aussi remarqué que la mémoire de nos enfants est déficiente 😉 même avec beaucoup d’indices ou avec la réponse énoncée clairement…ils ne saisissaient tout simplement pas. Monique et moi nous tordions de rire, j’en avais mal aux joues.  Comme notre dernière rencontre remontait au premier de l’an, les enfants nous ont demandé de rester aussi à souper.  Mon mari est venu nous rejoindre après son travail, et le plaisir s’est continué durant la soirée.  Une journée qui a fait grand bien à tout le monde ici.

La semaine 29 a été une bonne semaine de travail de 4 jours.  Vendredi était congé parce que Papa avait congé du travail. Le mercredi, nous avons terminé notre thème de détective en anglais (cela fera l’objet d’un autre article). Les trois autres jours nous avons bien travaillé. En fin de semaine, j’ai fait la planification quotidienne pour le mois d’avril.  J’ai constaté les retards et j’ai réajusté certaines choses, mais nous nous en sortons bien malgré tout.  Je crois que notre automne de travail assidu paie maintenant.

Voilà nous arrivons à deux pieds dans le mois d’avril, dans le printemps et dans le renouveau.  Les oies des neiges et les bernaches nous offrent un spectacle incroyable depuis quelques jours, directement dans notre cour.  Elles volent et tourbillonnent, elles se posent et jacassent sans arrêt.  Elles sont très très nombreuses.

Semaines 28/40 et 29/40 c’est du passé!  Semaine 30 nous voilà, on te mordra à belles dents!

Finalement un balcon et même une balustrade

HUIT ans plus tard! Nous avons levé la maison pour faire un sous-sol, il y a déjà huit ans. Et nous avons alors fait faire des équerres de ciment pour supporter le futur balcon. Eh bien, le balcon y est maintenant installé (il ne restera qu’à le peinturer l’an prochain, il faisait trop froid) et même la balustrade est posée (il ne manque que l’escalier avant).

Comme quoi il ne faut jamais désespérer, même si on passe nos journées à la maison, il ne faut pas en voir les défauts, sinon on va craquer. Nous sommes fiers du résultat. Cela lui donne un look qui nous plaît.

On croirait que j’ai posé mes décorations de Noël au mois d’octobre, mais non la photo a été prise le 18 décembre…Oui oui je vous l’dis, il y a même mes pneus d’été sous le balcon. Une chance que ce matin il y avait un peu de neige, car sinon j’aurais braillé…

JOYEUX NOËL À TOUS!

L’histoire autrement

Je n’ai jamais aimé l’histoire officielle. Vous savez la matière que l’on apprenait par coeur avec les dates et les noms des traités et que le lendemain de l’examen tout était oublié…Je n’ai jamais aimé cette histoire-là. Mais j’ai toujours adoré savoir comment les gens vivaient dans l’histoire: leur quotidien, leurs défis, leurs joies, leurs peines… Quand nous avons emménagé ici il y a déjà presque 9 ans, il n’y avait pas d’indice sur l’année de construction de la maison. Puis nous avons reçu de la visite de différentes personnes qui nous étaient inconnues, mais qui ajoutaient chacune à leur manière des morceaux de casse-tête à l’histoire de cette maison. C’est avec le temps, en analysant les dire des visiteurs que nous en avons déduit qu’elle datait d’environ 140 ans. En la rénovant, nous avons aussi découvert toutes sortes de surprises qui parlaient de leur temps.

Maison pièce sur pièce, les troncs d’arbre coupés en deux étaient empilés pour dresser les murs. Entre chaque rondin, il y a des morceaux de veston de tweed, de salopette de jeans, de vieilles chemises, tout ces tissus déchirés et poussés dans les craques pour empêcher l’air de s’infiltrer. La maison a déjà même été mauve (lavande) en entier…

Un jour, quand le temps sera une entité réelle, nous aimerions pousser plus loin l’histoire de cette vieille bicoque. Mais pour l’instant, la plus belle surprise que nous ayons eue fut l’arrivée de ce monsieur avec des photos de notre maison en 1950

et d’une famille devant la maison en 1921. C’était de grosses familles…Continuons donc la lignée!

Les rénovations

Présentement, chez-nous c’est le bordel! Nous avons fait lever la maison pour creuser et couler un sous-sol. Nous avons une vieille maison plus de 100 ans, malheureusement qui n’a pas gardé de cachet, mais ça c’est une autre histoire. Nous avions un sous-sol de service de 3 pieds en terre battue. Là depuis quelques semaines nous avons un vrai sous-sol de huit pieds tout en ciment!!!

Je croyais recommencer l’école à la maison en septembre dans mon nouveau bureau spacieux et avec tout le matériel à portée de la main… Ah Ah Ah elle est bien bonne celle là!

Une fois la maison redéposée sur son nouveau socle, (et une fois le stress un peu diminué, car c’est bien stressant, surtout aux grands vents des champs vides du printemps! voyez les photos) c’était loin d’être fini tout cela.Save0012 (198k image)

Save0013 (198k image)

Le reste des travaux nous le faisons nous-mêmes. La finition du sous-sol, les murs et le toit de l’agrandissement, la pose des deux nouvelles fenêtres en avant… Donc mon bureau devrait être prêt pour l’an 2010 ou le secondaire des enfants!!!! Non sans blague, je devrai recommencer sur la table de cuisine pour encore quelques temps. Et ça m’atriste car l’organisation est tellement plus compliquée ainsi.

La table de cuisine chez nous est un vide-poches incroyable. Tout se ramasse là, des factures d’épicerie aux comptes de téléphone, des messsages téléphoniques aux travaux des enfants. Et comme nous sommes 6 à table nous devons la vider pour chaque repas. Alors imaginez le fouillis qui en découle.

Lorsque j’ai commencé l’école à la maison, la table de cuisine me semblait bien correcte… C’est qu’on s’investit beaucoup avec le temps. Et c’était sans compter mon mari qui adore cuisiner et qui trouve finalement que nous envahissons beaucoup son espace, et que l’on ne dégage pas la place assez vite lorsqu’il est temps de préparer le repas. Ah! J’essaie d’être patiente pour la finition du sous-sol, mais mon imagination nous voit déjà installés autour de la table du sous-sol avec les affiches, et le tableau noir, avec les livres et le matériel de bricolage et de sciences tout autour.

Ça viendra, je le sais et vous aurez certainement des nouvelles de ces travaux au fur et à mesure. Cela influence beaucoup l’école à la maison évidemment. Nous avons déjà pris un mois de congé lors du soulèvement de la maison.

Au revoir,

Katherine