Mes premières histoires

p1070515De son propre chef, Elliot a écrit et illustré sa première histoire aujourd’hui.  Pendant que les grands faisaient leur école à la table comme d’habitude, il s’est installé avec des feuilles et un crayon et a dessiné 4 beaux dessins. Puis il a écrit patiemment les mots à chaque page. Enfin, il m’a demandé de les brocher ensemble pour faire un vrai livre et il m’a raconté l’histoire.

p1070516 p1070517 p1070518 p1070519

Je ne suis pas sûre de ce que le monstre sur la page couverture fait dans l’histoire, mais dès la deuxième page, l’histoire se tient pas pire.  C’est un petit garçon qui joue avec un loup gentil. Ils ont beaucoup de plaisir. À la troisième page, le petit garçon a mangé une grosse quantité de légumes et c’est pourquoi il est gros. À la dernière page, le loup a mangé un grand-père.

Juste trop mimi!

En après-midi, Lili a fait une courte histoire sur un  lion en anglais comme devoir et Elliot a voulu faire comme elle. Il est reparti dans une histoire de lion volant, de tapir (d’une autre histoire utilisée en français pour l’école de Lili) et de canard (parce que grand-papa adore les canards).

p1070522-2017-02-01_22-02-33-555 p1070521-2017-02-01_22-02-41-707

En soirée, il est allé rejoindre Lucie-Maud dans sa chambre. Elle travaille sur un livre jeunesse avec une copine d’école maison. Une souris qui voyage dans l’espace. Alors Elliot a dessiné un lapin et ensuite le lapin qui s’envole en fusée.  Finalement, le lapin rencontre un monstre à 3 têtes, 5 pattes et 2 ailes.

p1070523-2017-02-01_22-05-05-003 p1070524-2017-02-01_22-05-13-443 p1070525-2017-02-01_22-02-28-277

Il dessine beaucoup, passant des piles et des piles de feuilles brouillon chaque jour. Mais là, il a fait un pas de plus. Il y a ajouté des mots et un sens. Je ne crois pas que j’aurai autant de misère à le faire écrire que j’ai eu avec mon grand oppositionnel de 12 ans ou mon grand dyspraxique de 15 ans. Enfin un gars qui aimera écrire!!

Compter avec les souris

p1060841

Je travaille avec un garçon de maternelle en privé chaque semaine. Nous lisons des livres ensemble et en faisons des activités. Je lui ai apporté le livre 1,2,3 souris (de Ellen Stoll Walsh), dans lequel un serpent essaie de mettre 10 souris dans un bocal et se fait finalement rouler par les souris qui se sauvent, le laissant affamé. Cet album travaille le dénombrement de 1 à 10, sans reconnaissance visuelle des chiffres. Nous avons colorié le serpent selon une alternance régulière des couleurs comme dans les illustrations. J’ai utilisé ce serpent, mais comme il tourne, ce fut un peu difficile de faire l’alternance. Si c’était à recommencer, j’utiliserais plus celui-ci.  Puis nous avons fabriqué 10 petites souris en papier déchiré. Les queues ont été découpées en suivant aux ciseaux des lignes droites. J’ai numéroté les souris et les queues des nombres de 1 à 10, et il a dû les assembler. Enfin avec deux dés et 20 jetons de deux couleurs différentes, nous avons joué à attraper les souris. Il faut  lancer les dés et placer un jeton de notre couleur sur la souris du même nombre que la somme des dés. Lorsque les dés donnent 11, un jeton est mis sur le 1 et lorsque les dés donnent 12, on peut mettre un jeton sur n’importe quelle souris. Le premier qui attrape de ses jetons toutes les souris gagne la partie.

20161107_175128_1479349095754 20161107_175602_1479349095516

La prochaine lecture a travaillé plus le tracé des chiffres. Les chiffres (de Monique Félix) montre 10 petites souris apparaissant une après l’autre du trou du chiffre grignoté par la souris précédente. Il est possible de dénombrer et de reconnaître visuellement les chiffres. De plus on peut tracer du doigt les chiffres, car ils sont d’une bonne grosseur pour ça. Comme les souris grignotent et grignotent le papier pour faire leur chiffre, et qu’elles sont de plus en plus nombreuses, le papier devient assez mince pour que quelque chose le traverse et fasse fuir les souris, créant un effet de surprise aux enfants.

Enfin un petit travail de dénombrement et de traçage des nombres. Pour les nombres dont il ne connaissait pas le tracé, j’ai fait la forme en surligneur jaune et il a écrit par-dessus.

Nous avons travaillé sur ce thème 6 rencontres de 20 minutes. Nous avons touché pas mal de sphères de développement. Nous avons aussi eu beaucoup de plaisir.

Un autoportrait pour chaque mois de l’année

J’ai vu une conversation dans un groupe facebook sur une demande de document pour l’autoportrait de l’enfant à chaque mois de l’année. J’ai trouvé que c’était une bonne idée. J’ai eu le goût de faire faire cette activité à mon préscolaire pendant l’année. Malheureusement celui donné en exemple, du Jardin de Vicky, est tout en couleurs et ne fait que les mois de l’année scolaire.

Une maman d’école maison a fabriqué ses propres feuilles en noir et blanc (1re idée super intéressante car l’enfant peut les colorier et cela coûte moins cher à imprimer) et elle y a ajouté les mois de juillet et août (2e idée super intéressante).  Vous pouvez d’ailleurs la visiter sur son blogue à Seconde vie de famille pour des 3e, 4e, 5e, 1000e idées super intéressantes!

Avec sa permission, j’ai utilisé ses feuilles (transférées de Word à Power Point pour pouvoir plus facilement les travailler) pour bâtir mon petit cahier personnel. Donc  j’ai utilisé les images qu’elle avait choisies, mais j’ai modifié le lettrage ordinaire des mois de l’année pour mettre un lettrage adapté aux 4 saisons. De plus, j’ai mis ce lettrage vide pour que l’enfant puisse colorier l’intérieur des lettres des mois. Une façon de lui faire visualiser les mots.

Des petits détails qui ajoutent de l’éducatif au plaisir.

Voici ma version. Autoportrait au fil des saisons

Si vous l’utilisez, dites-moi si cela vous plaît.

Bonhomme à chemise, bonhomme à lunettes

Hier après-midi, Elliot a décidé de dessiner. Il aime beaucoup cette activité, en grosse partie parce que ses deux grandes soeurs le font souvent et avec plaisir.

Armé d’un crayon mine et de feuilles brouillons, il a fait au moins une trentaine de dessins de bonshommes et d’animaux. J’avais remarqué que ses dessins étaient assez détaillés depuis ses tout premiers dessins. Intriguée hier par ce niveau de détails ajoutés, j’ai fait une petite recherche sur le web. Son niveau serait équivalent à des dessins de 4½ ans environ (il en a 2 et 3/4). Est-ce signe d’un talent en dessin? D’une conscience de son corps accrue? D’un haut potentiel comme sa soeur? Ou tout simplement d’un niveau d’observation plus aiguisé que la moyenne?

Bonhomme têtard, mais à lunettes (avec branches sur les oreilles) et avec des doigts. Curieusement il fait les iris et parfois les cils des yeux (voir plus bas) mais rarement le nez. Si on lui fait remarquer, il le dessine à la bonne place.

P1060223

Maman et son petit

P1060224

Animal que l’on voit de côté, c’est pourquoi il n’y a qu’un oeil (!!!)

P1060225

Lion (il est dans un trip «Lion Guard»)

P1060227

Bonhomme (avec un corps) avec une chemise (les lignes sur le corps sont les lignes de la chemise et la ligne verticale la ligne des boutons. Son père porte presque tout le temps des chemises lignées ou à carreaux)

P1060228

Une araignée à «presque» huit pattes

P1060233

Et enfin, sur celui-ci, il a dessiné un monstre (bonhomme-têtard, modèle qui se fait de plus en plus rare), et Lucie-Maud lui a dessiné un ami-monstre. Lequel est le plus épeurant?

P1060235

 

Depuis longtemps aussi qu’il réussit à colorier à l’intérieur des lignes. Cette minutie dans son travail nous étonne vraiment. Ici, sur ce mandala (d’un goût discutable 😉 ) c’est bien lui qui a colorié les dents (et le reste)

P1060232

Occuper un préscolaire, toujours un défi

Un défi majeur de l’instruction en famille, une question qui revient sans cesse sur les espaces de discussions entre mamans d’école maison: quoi faire avec un préscolaire pendant le temps de travail des plus vieux…

Je n’ai pas de solution miracle. S’il y en avait une, on se passerait le mot et vous le sauriez déjà. En fait il faut plutôt une bonne dose de patience, de créativité, de patience et de foi en l’avenir. Oh et ai-je dit de la patience aussi?

L’attention de nos petits est courte. C’est normal. Cela ne veut pas dire que c’est plus facile parce que c’est normal. Il faut avoir plusieurs solutions de secours pour chaque heure de classe. Ici les grands font souvent jusqu’à 5 heures de classe par jour. 5 X plusieurs solutions = parfois un peu de découragement.

Mais la foi en l’avenir, elle, nous dira que cet âge passe si vite. D’une journée à l’autre, notre enfant change. De nouvelles capacités nous désarçonnent quotidiennement. C’est un âge que j’adore! Un brin de magie et le voilà parti explorer!

Ici le préscolaire est seul. Seul de son âge, 4 ans et 10 mois après l’avant-dernière. Mais comme elle aussi était 4½ ans après l’autre, j’ai déjà vécu. Il y a des avantages et des inconvénients à avoir des enfants séparés ou tous collés. Mais peu importe la situation familiale, il faut bien vivre avec. Il y a des jours où les cheveux restants sont peu nombreux, une chance ça repousse vite, mais d’autres jours où on arrive à se sentir compétente.

Voici quelques photos de situations où je me suis sentie compétente (et en montant sur scène pour recevoir mon prix de compétence parentale, je remercie Pinterest de m’avoir soutenue pendant tout ce temps )

P1060004

Les légos (Duplos, blocs de toutes sortes). Des possibilités infinies!

P1060026

Laisser notre fille de 7 ans travailler l’imaginaire de son frère, le transformant en super-héros avec les moyens du bord!

P1060042

Des bouchons, des images, des collants et voilà une activité où le fermier compte les citrouilles à livrer.

P1060043

Juste laisser faire parfois, cela occupe longtemps!

P1060050P1060051

Un jardin de fleurs (billes sur des Tee de golf). On les place toutes et, ensuite, on brasse et tout tombe. Et on recommence.

P1050916

On photographie les châteaux! Ça encourage à en construire des jolis et qui prennent plus de temps à construire…

P1050893P1050895

On les intègre aux activités des grands, avec le même matériel mais avec des consignes adaptées. Ici, «Cherche dans ton carnet l’animal pareil à la marionnette sur bâton de popsicle.» Pendant ce temps, la plus grande écrit ses phrases dans son carnet.

P1050748

On magasine au magasin 1$. Plusieurs solutions simples au détour de chaque rangée 😛

Pour une période d’attention un peu plus longue et vraiment nécessaire (une leçon à donner à tous les autres frères et soeurs en même temps), un petit 22 minutes d’émissions en anglais. Et je vous défends d’en développer de la culpabilité. «Oui mais les statistiques disent que cela ralentit le cerveau en croissance rapide des tout-petits et qu’ils réussiront moins bien à l’école». Mon fils de 2½ ans fait des casse-tête de 32 morceaux en moins de 10 minutes, par choix et par plaisir, et identifie les pepperoni dans la paella comme des ‘O’ parce que je lui ai dit que le ‘O’ faisait le son ‘O’ en lui montrant, juste comme ça, mes lèvres qui prennent cette forme lorsque je prononce. A-t-il le cerveau ramolli? Et je suis sûre que vous avez de superbes réalisations chez vos cocos aussi. Alors la TV n’est pas si méchante que ça, il faut juste bien l’élever (la télé, pas l’enfant).

 

Mais rappelez-vous toujours que demain est un autre jour. Pour lui, le 915e de son existence, WOW toute une étape! Alors que pour vous, le 15 695e, une crotte dans un océan.

 

 

 

Le matériel Base 10, un «must» à tout âge

Pendant que les grands travaillent tous dans leurs cahiers de maths respectifs, il est demandé dans le cahier de Lili d’utiliser les blocs en Base 10 pour travailler un problème. Non elle n’en a pas besoin, elle comprend tout ça très vite, mais je lui demande de le faire pour installer la notion solidement. Je sais que cela reviendra souvent au cours des années suivantes.

Elliot ne peut laisser Lili utiliser seule le matériel. Il en veut lui aussi. Pas de problème, j’ai un ensemble bleu et un ensemble orangé. Les deux enfants peuvent donc s’amuser en même temps.

P1050857

Elliot construit une belle tour pour enfermer un animal. Ici un manchot ou «penguin» comme il dit si bien (nous sommes dans le thème des animaux en anglais).

P1050860

On élève la tour plus haut, on y met un couvercle. Il ne faut pas qu’il s’échappe. «Prends une photo d’en haut maman.  Regarde dans la tour.»

P1050863

P1050867

Comment occuper un petit pendant le travail des grands? Les laisser utiliser le même matériel, leur permettre de faire comme les grands.  NON….. ça ne fonctionne pas tous les jours. MAIS… ça aide pour 5 minutes qui deviennent 10 minutes, puis 20 minutes éventuellement.

Dites-vous surtout que ce temps où il est difficile de gérer un enfant de cet âge pendant le temps d’école du plus vieux passe à la vitesse de l’éclair et que bientôt vous aurez un ado et un préado devant vous avec d’autres questionnements 😉