Thèmes 2017-2018

La période de l’année que je préfère pour l’école à la maison (pas pour les chaleurs horribles – euh torrides !): la planification des thèmes de l’année en anglais, en club nature, en club de lecture, en français… Le temps où je peux fouiller le net pour des livres intéressants, des idées d’activités originales, des mises en situation stimulantes. Le temps où je me permets des achats de livres pour pouvoir réaliser tous ces projets. Le temps où ma créativité est émoustillée. J’aurais le goût de tout faire maintenant, pas attendre au mois de janvier ou avril pour réaliser les activités.

En anglais pour les moyens et les petits, nous travaillerons les thèmes suivants: Pumpkins, Squirrels, Money, Groundhog Day, Books/Alphabet, Faces, Robots, Lost in… a city/Pigs.  Une petite mascotte sera à l’honneur pour chacun de ces thèmes. Je la ferai apparaître au début du thème probablement en réutilisant ma machine à voyager dans le temps. Une petite touche de magie pour les petits.

Pour le club nature, les projets sont moins avancés dans la planification, mais ça devrait ressembler à : Météo, Atomes et molécules, Digestion, Fossiles, Guimauve ou chocolat, Rat musqué et finalement Cochons. Il y a possibilité de changements car mes sujets sont encore au stade embryonnaire.

Dans le club de lecture, nous aurons un gros projet sur Roald Dahl en début d’année. Ensuite, les livres que je souhaiterais exploiter, surtout en lien avec l’éthique et culture religieuse, sont:

  • ABC Montréal
  • Les pierres d’Emma
  • La Tour de Babel
  • Nasreddine

Ainsi que les thèmes sur les poules, sur la fête des morts au Mexique et sur les arts.

Je sais, je sais j’ambitionne. Je n’aurai pas cette énergie. Mais bon, pour l’instant, la créativité s’emballe, c’est mon temps de l’année.  Ensuite nous verrons bien ce qui sera réalisable.  Comme j’ai prévu suivre des cahiers et manuels pour le français de mes enfants, contrairement à d’habitude où je partirais aussi dans des projets dans cette matière, j’aurai besoin de sortir de la routine pour explorer un peu plus dans le club de lecture.

J’ai tellement d’excitation à monter ces projets que j’ai toujours peur que les enfants ne s’y amusent pas. J’ai hâte de voir comment tout ça se déroulera.

 

Fairy Tales

Le groupe des moyens en anglais a travaillé un thème de Fairy Tales. J’ai utilisé les ateliers du cahier Literacy Centers Grade 2-3 de Evan-Moor pour mettre le sujet sur la table.

  • Fairy Tales Riddles : l’exercice est de jumeler l’image d’un personnage de conte à la description écrite correspondante. 
  • As Busy as a Bee : l’exercice est de jumeler la première partie de l’expression comparative à sa deuxième partie.
  • Super Sentence Sort: l’exercice est de répondre aux questions de la situation initiale du conte SETTING en jumelant les questions Who? Where? When? Did what?… avec les réponses logiques (en lien avec aucun texte).

Comme devoirs, ils avaient à lire le texte Sleeping Beauty au présent et répondre aux questions de compréhension. Ils devaient aussi prendre 4 phrases du texte et les mettre au passé et prendre 4 questions de compréhension et les mettre au passé aussi.

sleeping beauty fairy tale comprehension questions answer key

sleeping beauty fairy tale comprehension questions

sleeping beauty fairy tale picture dictionary

sleeping beauty simple present tense fairy tale

J’ai envoyé à la maison de nombreuses feuilles de théorie pour travailler le «simple past» et les «question words». Ces feuilles de théorie sont toujours facultatives, mais si les jeunes en font quelques unes, cela aide beaucoup à la leçon suivante. Je les ai trouvées sur internet ou dans des cahiers d’anglais. Les deux exercices en ligne suivants peuvent aussi être utiles pour travailler les verbes irréguliers au passé simple, ou les mots de questions.

Comme outils visuels, j’ai utilisé les fiches de Narrative Writing gratuites sur Teacher’s Pay Teacher’s, les fiches wh questions gratuites sur mes-english.com et les cartes à associer gratuites Mot de questions et ce que ça demande trouvées je ne me rappelle plus où… J’ai aussi utilisé les comic strips maker avec lesquels j’ai fait des fiches dialogues questions-réponses dans lesquelles il faut trouver les erreurs de concordance entre les questions et les réponses.

Comme second devoir, ils devaient lire le texte Catmania tiré du cahier Fun Tales 4 des éditions Marie-France. Je leur ai demandé d’y trouver au moins 5 verbes réguliers et 5 irréguliers au simple past. Il fallait aussi répondre aux questions de compréhension (#2 à #7 seulement). La question #1 demandait de faire la différence entre un fait et une opinion. Ils ont travaillé ensemble avec le matériel gratuit Fact or Opinion de Teachers Pay Teachers et ensuite ils ont répondu à la question #1.  Faire la différence entre un fait et une opinion était assez facile pour ce groupe d’âge, les moyens avaient quand même entre 10 et 12 ans. Mais de le faire en anglais, de saisir les nuances dans les choix de mots dans une autre langue, c’est ce qui a été le réel défi. Ils ont aussi fait ensemble le schéma narratif de Catmania. Ils ont pu utiliser la feuille Story Map with Calvin.

Comme devoirs après la seconde rencontre, ils ont lu le texte Several Cinderellas. Ils ont rempli la fiche comparative entre différentes versions de l’histoire et ils ont construit le Story Map de la version Disney de Cendrillon, toujours avec la même fiche que Catmania. Deuxièmement, ils ont tous reçu un conte différent qu’ils devaient lire et composer des questions YES/NO et avec WH-Words à la façon du travail fait sur The Sleeping Beauty énoncé plus haut. Ils devaient de plus en faire un dictionnaire visuel de quelques mots. Je leur ai donné les questionnaires venant avec les textes pour plus de pratique en compréhension après leur travail, si désiré. Les textes ont été choisis dans les cahiers de Evan-Moor suivants:

Read & Understand Fiction Grades 4-6

The Warrior and the Princess

Read & Understand Stories and Activities Grade 3

The Fisherman and His Wife

The Old Wise Woman

The Three Sisters

More Read & Understand Stories and Activities Grade 3

Pecos Bill

The Three Brothers and the Talking Toad

The Princess and the Pea

Le groupe des petits a aussi touché un peu à ce thème des Fairy Tales avec le monstre Nibbles de mon article précédent. Il fait le tour de quelques contes en croquant ici et là, changeant ainsi l’histoire. Avec la trame narrative du Little Red Riding Hood, que les enfants connaissaient tous, ils ont trouvé les Characters et Settings avec le matériel trouvé sur TPT. Ils ont pu l’appliquer à trois autres contes en équipe (Sleeping Beauty, Snow White and Seven Dwarfs, The Frog Prince) par la suite avec ce tableau.

Les Petits ont ensuite continué leur exploration du conte en faisant le pont vers leur prochain thème : Kangaroos and Koalas (letter K) et l’album jeunesse Finding Home.

Résultats de recherche d'images pour « finding home children book »

 

Monsters!

Tel que promis, voici le premier d’une série d’articles pour nos activités d’anglais réalisées cette année (2016-2017).  Le deuxième thème des petits fut le thème des monstres, comme déjà cité dans des articles précédents. Nous avons premièrement procédé à l’adoption officielle des monstres qui passeraient les prochains deux mois avec leur enfant. Voici les monstres qui étaient disponibles en adoption:

 

Je les ai disposé avec un nombre et les enfants devaient faire un choix secret en écrivant sur un carton leur premier, deuxième et troisième choix de monstre.

J’ai ensuite compilé le tout et remis à chaque enfant le toutou désiré. Une adoption heureuse!

Comme devoirs, ils devaient écrire une courte description physique de leur monstre, cinq phrases nous permettant de le reconnaître: textures, formes, couleurs, grosseur… Et ils devaient faire un journal d’aventure où chaque semaine, ils prenaient une photo de leur monstre dans une activité (ou ils pouvaient en faire le dessin) et sous la photo, écrire en une phrase l’activité réalisée. Les enfants avaient deux mois pour réaliser ces devoirs, puisqu’ils ne présenteraient leur journal d’activités qu’à la fin du thème.

En deuxième partie d’activité, nous avons travaillé le livre Glad Monster, Sad Monster.

Après la lecture de l’histoire, j’ai présenté les masques et nous avons discuté des caractéristiques des visages qui allaient avec l’émotion nommée. Puis ils ont eu à faire, en coloriage et collage, deux visages des monstres présentés: Visages à refaire Mais il aurait été possible de simplement colorier des visages: Visages à colorier

Comme devoir, ils avaient à remplir le petit carnet des sentiments que j’avais concocté; trouver, comme dans le livre, une situation pour chaque émotion: «I feel angry when…» et ainsi de suite.

À la rencontre suivante, nous approchions de l’Halloween, j’ai donc réinvesti les visages d’émotions avec les citrouilles. Sur le site de 1+1+1=1, dans le Pumpkin Fun Preschool Pack, pages 12 et 13, vous pouvez obtenir le petit livret des visages de citrouilles à dessiner selon les émotions. Ensuite pendant qu’un groupe faisait des muffins à la citrouille avec notre cook du tonnerre, l’autre groupe coloriait le « handout » sur The Old Lady Who Swallowed a Bat qu’on a lu pendant l’activité. Ils ont aussi joué au jeu de kim avec les objets de l’histoire. Et fait quelques reproductibles:  Halloween Activities – Spot The Difference   Halloween Activities – Word Search

Lorsque les muffins furent terminés, les enfants ont pu les glacer et j’y ai déposé un petit bonbon en forme de monstre. J’avais trouvé cette boîte de petits monstres sucrés à l’épicerie au printemps. J’avais vraiment hâte de leur offrir.

Pour continuer le thème des monstres, nous sommes allés du côté du livre Aliens love underpants.

Après la lecture du livre, les enfants ont eu à mettre en ordre les images de l’histoire et à désigner leur propre sous-vêtement. Enfin ils ont fait une course à relais dans un tunnel où des sous-vêtements (propres et de garçonnet de 2 ans) traînaient. Ils devaient en sortir un par visite du tunnel et l’attacher sur une corde à linge comme dans l’histoire. Beaucoup de rires!

Une troisième rencontre sur les monstres nous attendait. Les enfants ont pu jouer à deux jeux : un jeu de mémoire des émotions des monstres et un jeu de fabrique de monstres un peu à la manière des dominos: Moody Monster et Monster Factory. Ces deux jeux ont eu un succès … Monstre!

Ensuite est venu le temps triste de devoir remettre les monstres en toutou. Eh oui, les enfants étaient bien avertis qu’ils ne gardaient les monstres que pour deux mois. Mais ce fut tout de même un moment difficile. Si ce thème revient un jour, je devrai peut-être repenser cet aspect. Nous avons mis tous les monstres au centre de la table et j’ai lu les descriptions physiques que les enfants devaient faire en devoir. À l’écoute de la description, ils devaient me pointer le monstre dont on parlait dans la description. Ce monstre pointé disait au revoir et allait dans la boîte à monstres. Ils ont très bien réussi l’exercice malgré l’émotion.

Mais le toutou n’est pas parti sans laisser un souvenir. Un signet avec son nom et une corde au bout de laquelle pendait un pompon monstre. Alors ils ont eu à fabriquer leur pompon que nous avons attaché au signet. Puis à la façon d’un magasin, ils venaient me demander les lettres (en anglais bien sûr) qui épelaient le nom de leur monstre. ils pouvaient ensuite aller les coller sur leur signet. La beauté de la chose? J’avais trouvé au Dollarama des lettres de l’alphabet en forme de monstres. Un peu à cette façon-là:

Résultats de recherche d'images pour « alphabet autocollant monstres »

Ils ont aussi présenté leur journal d’activités réalisées avec leur monstre. Quelle agréable présentation!

L’activité qui a suivi servait de réinvestissement à la description physique de leur monstre. À l’aide du document Comparing Monsters, j’ai montré comment comparer les deux monstres dans un diagramme de Venn. Ensuite je leur ai envoyé deux monstres tirés du cahier de coloriage Monstro Color. En devoir, ils avaient à comparer les deux monstres de la même façon que le modèle. Leurs présentations étaient très divertissantes.

 

Enfin pour clore le thème des monstres et faire le pont avec le prochain thème des « Fairy Tales », nous avons raconté le livre Nibbles, The Book Monster.  Ce petit monstre jaune se promène d’un conte à l’autre pour se sauver de l’enfant qui lit l’histoire. Il n’y a pas à dire, cette histoire est vraiment bien ficelée, les enfants embarquent, cherchent les indices pour trouver par où il est passé. De plus, j’avais le toutou fabriqué par une amie.

Les enfants étaient totalement conquis. À la fin de l’histoire, le monstre est remis dans sa cage…d’où il sort encore pour une prochaine aventure. Comme devoir, ils avaient à inventer un moyen de garder Nibbles dans sa cage à partir du document suivant: Nibbles The Book Monster Activities.  Les idées, toutes plus farfelues les unes que les autres, ont fait de drôles de présentations.  Avec ce document, ils devaient aussi dessiner la visite de Nibbles dans leur livre de conte préféré.

Un thème riche à exploiter et plein de plaisir. J’ai adoré le planifier, l’animer et je crois que les enfants ont adoré le vivre.

Anglais au secondaire

À l’automne, le groupe d’anglais des ados ne sera probablement plus en fonction. Retour à l’école, passage au cégep, des changements de vie qui changent aussi le portrait de notre école maison.  Yann se retrouve donc sans groupe et sans cheminement de groupe. J’avais alors à lui trouver du matériel pour travailler de façon autonome.

J’ai utilisé Between the Lines (éditions Grand Duc) avec Mathis cette année, en première secondaire. J’ai assez aimé le travail d’étude de textes. Je vais donc prendre le cahier de 3e secondaire pour Yann. Combiné avec le cahier de grammaire de Connecting through English (éd. Grand Duc) de 3e secondaire, la base des apprentissages sera là.

Pour l’écoute, comme mon mari sera en congé parental pendant 30 semaines, et qu’il a de la misère à se faire envahir dans sa maison par la grosse gang du groupe d’anglais, je lui ai proposé de regarder un film en anglais à chaque rencontre. Il pourra s’isoler du groupe et écouter le film. Yann est celui de mes enfants qui a le plus de difficulté à parler anglais. Avec sa dyspraxie, il a de la difficulté à ordonner se idées et à trouver les bons mots en français. Alors en anglais c’est encore plus catastrophique.  C’est aussi celui qui écoute le moins de films en anglais, ce qui n’est pas pour aider sa cause. Donc ce sera l’occasion pour les deux hommes d’écouter ensemble un film que seuls eux veulent voir (mon chum a commencé sa liste avec la série des Rocky… vous voyez donc le genre… ).

Enfin je complèterai la formation de Yann par des petits projets qui demanderont la production d’écrits. Je pigerai soit des situtations d’écriture en lien avec les textes du cahier Between the Lines ou en lien avec d’autres activités ou lectures qui seront à l’horaire. Le seul critère sera qu’il puisse travailler de façon autonome. J’aimerais ajouter la lecture d’au moins deux romans en anglais pour lui.

Mathis sera maintenant dans le groupe des grands, qui ne sera plus le groupe des ados. Les grands ont entre 11 et 13 ans et sont en 6e année, première ou deuxième secondaire. Je devais donc ramener le niveau de travail plus bas que l’an dernier avec mes 14-17 ans et aussi changer le type d’occupations de ce groupe. Le groupe des ados faisait beaucoup de discussions comme les ados aiment faire. Il faisait aussi des projets reliés à l’identité. Mais je crois que mon groupe de cette année ne sera pas au même niveau ni de même intérêt.

J’ai donc choisi un cahier que j’avais bien aimé utiliser il y a quelques années: Juggling with words (toujours de Grand Duc). C’est un cahier complet qui travaille autant l’étude de textes, la grammaire, le vocabulaire que les situations d’écriture. C’est un cahier d’anglais enrichi première secondaire. Je sais que mes jeunes ne sont pas tous rendus à ce niveau, mais je connais bien ce programme et je sais que je peux faire de beaux projets à partir des textes et ainsi ramener le niveau à quelque chose d’acceptable pour le groupe. Je le travaille en deux ans, prenant les textes plus faciles et adaptés pour la première année. C’est aussi un cahier qui permet assez bien d’aller chercher l’attention des garçons. Les thèmes sont accrocheurs pour eux. Comme mon groupe sera exclusivement masculin, ou presque (une brave sera probablement présente), je trouve le choix des textes pertinent.

Mathis continuera de travailler en complément dans son cahier Between the Lines, qui n’est pas terminé, et je lui ai acheté un cahier de grammaire de Kick off (Grand Duc) pour compléter le tout. Il travaillera dans ces cahiers en plus des devoirs reliés à son groupe d’anglais, car étant le plus avancé du groupe, les devoirs ne le poussent pas suffisamment en avant.

Mes thèmes pour le groupe des grands, en lien avec les textes du cahier Juggling with words:

  • Texte The Third Drawer – Thème Special Pets
  • Texte The Tin Box – Thème Money
  • Texte Abracadabra – Thème Houdini
  • Texte Techno Trends – Thème Robots
  • Texte Secret Weapon – Thème Alex Rider.

Comme premier thème de l’année, cependant, ils travailleront le roman The Halloween Tree. Ils ont jusqu’à notre premier cours, fin octobre, pour le lire, et nous aurons une période de 3 heures sur ce thème. Il est un peu plus difficile que je ne le croyais, l’écriture en est un peu poétique. Mais je vais adapter le travail et la lecture cet été pour leur permettre de le travailler sans se décourager. J’ai des petites idées pour son exploitation. À notre première rencontre, ils visionneront le film en dessins animés tiré de ce roman.

 

Fleufleur, le monstre

Alors que je prépare mon prochain thème d’anglais sur les monstres (pour le groupe des plus jeunes), Lili tourne autour de moi et est intéressée par les monstres qui seront en adoption cette semaine. Ensuite, elle disparaît pour une trentaine de minutes. Elle revient avec un dessin d’un monstre inventé et un texte descriptif sur son monstre. Ce texte est exactement (mais en français) ce que je vais donner en anglais au groupe des petits comme devoir, après l’adoption de leur monstre. De plus, il est un très bon texte à mettre au portfolio.

p1060435 p1060437

Alors qu’énormément d’auteurs adultes sont masculins, je dirais que,chez moi, les filles sont bien plus portées sur l’écriture que les gars. Et autour de moi, je vois ce phénomène assez généralisé. Est-ce comme ça chez vous aussi?

C’est beau de la voir écrire par elle-même et, surtout, d’y prendre plaisir.

Arrivée. ELLE EST ARRIVÉE!

Ok vous allez penser que je suis folle.

Bon d’accord je suis folle.

Mais je suis, aujourd’hui, une folle heureuse.p1060546

J’avais commandé une marionnette pour accompagner le livre There was an old lady who swallowed a fly. J’avais cherché sur Amazon, mais leur modèle ne me plaisait pas. Trop petite, elle limitait mon champ d’action.

Alors j’ai fouillé internet à la recherche d’une marionnette plus intéressante. J’en ai trouvé de belles, faites à la main par leur propriétaire. J’ai continué de chercher. Puis je l’ai trouvée, sur le site Windmill Educational toys and equipment. Seul petit accroc au portrait parfait… c’était en Australie!! Le taux de change est pratiquement 1$ pour 1$, alors à 48,95$, ce n’était pas exagéré. Il restait à savoir combien me coûterait les frais d’expédition.

Message envoyé au service à la clientèle: «Combien me coûterait l’expédition de cette poupée au Canada?»

Trois jours avant de finalement recevoir une réponse (ils ont 14 heures de décalage): environ 58$ pour le service le plus économique. J’ai avalé de travers.

Trois jours de réflexion plus tard, je leur dis que j’accepte (ben oui, je la voulais vraiment).

Trois jours plus tard, je reçois un message qui me dit que finalement le poids était bien moindre que prévu et que cela ne coûterait que 15,85$. WOW des nouvelles, comme ça on en prendrait souvent!

Finalement, après deux autres trois jours de renvois de messages, la «Old Lady» est en route pour l’immigration au Canada, pour un peu moins que 63$.

Je suis déjà bien heureuse de mon achat. 11 jours de livraison à attendre.

Je consulte le site pour avoir le traçage du colis. Je constate que le traçage n’est pas disponible avec le taux de transport minimum que j’ai choisi. Soupir. Ils auraient pu m’avertir.

p1060549J’attends donc un colis, en provenance de l’Australie, sans savoir si jamais il arrivera. Je ne calcule plus le nombre de fois que je me suis dit que j’étais vraiment folle dans mes désirs.

Le 11e jour tombait le 7 septembre. Rien. Le 8, rien. Le 9, toujours rien.  Le 19, rien. Ce matin du 20 septembre, je me lève en me disant qu’il fallait que j’écrive un message à la compagnie pour leur dire ma façon de penser sur le fait de ne pas avoir été avertie qu’il n’y avait pas de traçage de colis. Après la livraison de la poste, je leur écrirai.p1060545

Comme il n’y a pas de hasard dans la vie, dans la poste, un coupon pour ramassage de  colis au bureau de poste. J’appelle la maître de poste, Josée: «Est-ce mon colis d’Australie?» Elle me répond que c’est bien lui. Je laisse les enfants en plan dans leur travaux scolaires, je saute dans le camion et je file aller chercher ma nouvelle adoptée.

Je suis heureuse, mais aussi soulagée. Il y a une bonne étoile pour les vieilles grands-mères qui voyagent.

(Elle vient avec tous les animaux de l’histoire There was an old lady who swallowed a fly.)

p1060547

 

 

Judy Moody Gets Famous

Les moyens ont commencé la lecture du roman de la série Judy Moody. Les enfants du groupe des moyens sont du 3e cycle du primaire (sauf pour mon fils qui est du premier cycle du secondaire). Ce personnage est en 3e année du primaire, ce qui en fait une lecture possible pour mon groupe (et assez facile pour mon fils). Le personnage principal a un langage coloré, rempli d’expressions, de comparaisons, de «figurative language».

J’ai donc abordé avec eux quelques figures de style en anglais. De petites affichettes ont donné une aide visuelle. Mais les enfants avaient chacun leur petit tableau aussi. Ils ont travaillé à reconstituer les casse-tête formés du nom de la figure de style, de la définition et d’un exemple tiré du texte du même dossier.

Ensuite, nous avons expliqué les titres des chapitres du livre et associé les noms des personnages et leur portrait, donnant une courte description de ceux-ci au passage. J’en ai profité pour expliquer un peu les probables raisons de l’auteur pour certains choix de noms.

Enfin, nous avons commencé la lecture du roman par le chapitre 1 en groupe. En devoir, 3 chapitres sont à lire à la maison (donc environ un chapitre par semaine). Nous avons aussi commencé à remplir le petit carnet de lecture, chapitre par chapitre. Malheureusement, je n’arrive pas à en trouver la source. Et aucune signature n’apparaît sur le document. SI je trouve la source, je reviendrai vous la mettre ici.