Choix du français 5e année – décision difficile

Suite à l’écriture de mon précédent article sur ma nouvelle vie de chauffeure de taxi, vous comprendrez que, bien que j’adorerais revenir à l’utilisation exclusive de la littérature jeunesse pour le français de ma fille de 5e année, je vais plutôt avoir un cahier de base, comme cette année j’ai fait avec Rafale de Chenelière.

J’ai déjà fait l’acquisition de Arobas, du temps que mon garçon était à ce niveau. J’ai bien aimé et j’aime encore plusieurs choses de ce cahier de base.  J’aime la page du blogue à la fin du chapitre, qui permet d’aller plus loin sur les sujets. J’aime quelques façons de présenter la grammaire, mais pas tout le temps. J’aime l’exploitation du vocabulaire. Les textes sont intéressants, mais…

Contrairement à mon fils, qui était à cette époque un lecteur bien moyen, ma fille est une très grande lectrice. Et une lectrice bien plus avancée que ces pauvres petits textes, qu’elle a pour la plupart déjà lus il y a trois ans.  Elle lit des romans pour 11 ans et plus la plupart du temps. Alors les textes de Billy Stuart, elle aime par nostalgie, mais celà ne lui demande pas de relever un défi. De plus elle comprend très bien ce qu’elle lit. Ses compréhensions de textes (par exemple évaluations de lecture 4e année) obtiennent la plupart du temps une note parfaite.

Chenelière n’a pas de suite à Rafale au 3e cycle et Vingt mille mots sous les mers de CEC ne me plait pas dans sa nouvelle édition. J’ai feuilleté les cahiers Charivari de Grand Duc et je les ai trouvés bien. Les extraits viennent de romans plus substantiels et non encore lus par Lili. Elle découvrira de nouvelles séries de Fantasy., son dada. Le seul hic… j’avais le guide-corrigé de Arobas, je n’ai pas celui de Charivari… Une grosse dépense en vue.

Je n’ai pas encore fouillé pour un cahier de grammaire supplémentaire. Je ne les ai pas beaucoup utilisés cette année. J’ai bien aimé le cahier d’exercices de Clicmots, mais je ne sais pas si ce sera les mêmes exercices que Charivari puisque c’est la même maison d’édition. À suivre donc… Encore de la réflexion.

Mathématiques 5e année – Quoi de neuf?

La dernière fois qu’un de mes enfants a fait la 5e année en mathématiques, les cahiers Clicmaths+ des éditions Grand Duc n’étaient pas encore sur le marché. J’ajoutais donc un élément à ma comparaison pour mon choix pour Lili en septembre.  Auparavant mon choix s’était arrêté sur Décimale de ERPI. Les explications sont claires, les pages sont aérées et bien utilisées, il prépare vraiment bien pour le premier cycle du secondaire.

Mais j’utilise Clicmaths+ depuis 2 ans (3e et 4e années) avec Lili. Elle l’apprécie et il est fort, il pousse plus loin que les autres programmes du 2e cycle que j’ai feuilletés pour prendre ma décision. J’ai donc feuilleté Clicmaths+ 5e année et je l’ai comparé notion par notion avec Décimale. J’ai observé une meilleure suite dans la présentation des notions dans Décimale que dans Clicmaths+. Je trouve les séquences d’enchainement plus logiques, plus efficaces.  Par exemple de montrer les décimales et pourcentages AVANT le cercle et le diagramme circulaire. Peut-être qu’une autre personne s’arrêterait sur différents détails, mais pour moi je vais utiliser de nouveau Décimale comme cahier de base en maths 5e année.

La dernière fois j’avais aussi feuilleté Cinémath, que je trouve trop chargé visuellement et très mal présenté. De plus, comme il est en un cahier plutôt qu’en deux, il est épais et difficile à travailler avec des outils (règle, rapporteur d’angles et même gomme à effacer) J’aime cependant leurs situations-problèmes, alors j’en pige quelques unes durant l’année. J’évite complètement Caméléon de CEC, que j’ai utilisé avec Yann et détesté pour plusieurs raisons.

Comme mon fils était fort en maths, j’avais ajouté à Décimale, programme de base, un cahier de résolution de problèmes Résolumath de ERPI et un cahier de drill L’Agent Math 005 de CEC.  Pour Lili, qui est aussi très forte en maths, je vais ajouter encore Résolumath. Mais pour la pratique supplémentaire, elle m’a demandé de garder ses vieilles pantoufles et de lui donner Clicmaths+ à faire. Elle veut les deux cahiers Décimale et Clicmaths+. Haha! ce n’est pas elle qui m’aide à choisir.

Je vais donc arrimer les notions de Clicmaths+ avec celles de Décimale dans un tableau comme planification pour ma prochaine année. Je vais aussi prévoir insérer Résolumath à travers ça. Il me reste à demander à Lili si elle conserve son cahier-plaisir Mission Réussite pour la 5e année. Eh oui, elle en mange comme ça des maths!

Le thé aux huit trésors

Une activité du club de lecture, hors programme mais reliée à notre tour du monde. Une histoire de vie typiquement chinoise, actuelle et adaptée au troisième cycle du primaire. Un roman duquel on peut tirer des tentacules vers des sujets d’autres matières.

Le thé aux huit trésors d’Anne Thiollier.

J’ai prévu une journée complète pour explorer ce roman. En matinée, nous le travaillerons en français. Ce roman est rempli de descriptions: de lieux, d’odeurs, de bruits. Nous irons donc les travailler en profondeur avec de nombreux extraits. J’ai préparé un document pour cette partie de l’atelier: descriptions-extraits . Pour aller plus loin dans le travail des descriptions et pour s’amuser un peu, nous jouerons à Identik. C’est un jeu de société où chacun leur tour les joueurs décrivent une image avec le plus de précision possible afin que les autres dessinent avec le plus de détails possibles. Ensuite les points sont gagnés en fonction de l’atteinte d’objectifs très précis. J’aime que le talent en dessin ne favorise pas ou ne défavorise pas les joueurs. J’aime aussi que les critères choisis pour les points soient assez aléatoires pour qu’il ne soit pas possible de savoir à l’avance ce sur quoi il faut mettre de l’emphase dans notre description. De plus, les participants doivent décrire rapidement en plus de décrire fidèlement, ce qui est porteur de fous rires!

Ensuite je poserai quelques questions afin de plonger plus profondément dans les perceptions des personnages. Ces questions nous mèneront vers la deuxième partie du travail qui sera en éthique et culture religieuse. Un des personnages vit sur un dépotoir. C’est une réalité dure, mais bien présente même dans nos sociétés actuelles. Nous visionnerons quelques photos et nous discuterons du phénomène.

Enfin, nous passerons à l’exploitation du thème du thé. Avec le club nature, il y a déjà quelques années, j’avais présenté une activité sur le thé. Je la reprends donc puisque ce ne sont pas les mêmes enfants. Il y a présentation de la culture du thé images, de la culture du thé informations, des couleurs du thé, des images du thé, d’un petit jeu d’association entre les pays et les théières, des rituels reliés au thé et, comme touche finale, d’une dégustation de thé. Il y aura aussi un nouveau volet tout spécialement pour le thé aux huit trésors qui n’était pas présent dans ma première animation. J’ai trouvé, à Montréal, un salon de thé où ils vendent ce thé. Les recettes peuvent grandement varier d’une région à l’autre, d’une famille à l’autre. J’ai donc élaboré ce petit volet à partir de la recette que j’ai entre les mains. Thé Long Jing

Thé aux huit trésors ingrédients selon le sachet à dégustation

Ingrédient spécial du thé aux huit trésors du roman

Je n’ai rien inventé, vous remarquerez que mes notes de présentations sont souvent du copier-coller de wikipedia ou d’autres sites ou blogues. Mon but n’était pas de créer un document à publier, mais d’avoir les informations et les photos sous la main pour en parler aux enfants. Ce sont des notes personnelles et non un texte à donner aux enfants. Sinon, je l’aurais écrit moi-même. Mais je vous offre ma recherche afin d’écourter la vôtre.