Complètement dépassée par la correction

Avec deux enfants au secondaire à la maison et une au primaire à la maison (avec aussi le temps que prennent l’énergie d’un préscolaire, les boires d’un poupon et les questions de celle en fin de secondaire), la correction est arrivée, j’ai bien peur, à un point de non retour: je n’arriverai JAMAIS à tout corriger…

Les gars font leur histoire en même temps, c’est la matière dans laquelle on a le moins de retard. Avec un peu plus d’assiduité, je dirais même qu’on est correct.

L’anglais pour Mathis est à jour parce qu’il doit suivre le rythme du groupe auquel il participe. Mais Yann avance dans ses cahiers sans que RIEN ne soit corrigé… J’ai donc trois mois d’études de textes, de rédaction de textes et d’exercices de grammaire à corriger.

En français, par manque de temps, Yann ne fait que du remplissage de cahiers. Ses travaux ne sont pas signifiants. Dans ses textes, il y a toujours autant de fautes malgré les nombreuses pages de grammaire noircies. De plus, il n’arrive pas à appliquer la théorie de rédaction aux types de textes qu’il écrit. Cette matière est tellement pénible à corriger avec lui, elle demande tellement de patience et de temps. Je repousse toujours le moment de passer à l’action. Mathis est en retard lui-même dans cette matière donc pas vraiment de correction en retard, mais est-ce mieux ??

En science, comme Mathis est deux ans en avance, je ne suis pas stressée de son cheminement. Je n’ai donc corrigé que les quelques premières pages de son cahier. Mais il est moins attentif et appliqué dans son travail qu’il l’était avant, il comprend un peu moins bien la matière car il doit nouvellement avancer seul contrairement à avant où on faisait les sciences tous ensemble. Ici on a du chemin à faire. La correction pour Yann est 3 mois en retard.

Enfin en maths, Mathis traiiiiiiiiinnnnnnnneeeeeeeee ça en longueur. Il ne veut pas finir son cahier de 2e secondaire pour faire celui de 3e. Il a peur de ne pas réussir, il souffre beaucoup de démotivation et d’anxiété de performance ces temps-ci. Il est pourtant doué, mais on dirait qu’il ne comprend plus rapidement la matière, que son cerveau est en mode « bouillie pour chats ». Oh ai-je précisé que les hormones viennent de lui rentrer dedans? Et ça fesse FORT!  Yann, de son côté, avait grandement besoin de corrections pour continuer sa première secondaire en maths. C’est maintenant chose faite! Vive les journées relaxes qui suivent le temps des fêtes.

La correction des travaux de Lili, au 2e cycle du primaire, se fait au fur et à mesure. Pourquoi ce n’est pas ainsi pour les plus vieux? Par manque de temps, j’imagine. Je n’ai qu’un cours de retard dans la correction des exercices de Lili, en maths et en français. L’anglais suit le rythme des activités de son groupe. Les sciences et l’univers social se font avec une autre famille. Aucune correction nécessaire.

Cette semaine, il y aura de l’école chez nous. De la correction, de la correction et encore de la correction. En espérant que ce sera PRESQUE suffisant pour reprendre UN PEU de contrôle sur la situation.

La vie, même en école maison, n’est pas toujours rose et facile. Certaines périodes sont plus essouflantes que d’autres. Mais c’est un rythme qui nous permet de VIVRE les événements de la vie pleinement. Et ça c’est un apprentissage bien plus important, selon moi, que les quelques pages de grammaire qui ne seront pas corrigées…

…mais… il demeure une part d’anxiété non gérée chez moi à cause de la correction…

 

2 réflexions sur “Complètement dépassée par la correction

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s