Mise à jour

Je suis absente ou peu présente.

Je le réalise, mais je n’arrive pas à faire plus. On dirait que le temps n’existe plus. Je crois que les 2-3 heures que j’avais entre 22h et 1h du matin étaient l’équivalent de journées entières de temps pour moi, pour moi seule, à planifier, fouiller, jaser, me faire des idées…

Là, dodo avant 22h30 tous les soirs. Alors je cours pour les enfants puis je me couche.

On dirait que je ne surpasserai jamais la zone de fatigue pendant la grossesse.

Bébé va bien, je sais que c’est le principal. C’est maman qui ne va pas. On dirait que tout est difficile cette fois-ci.

Je peux témoigner de façon éloquente sur le pourquoi on doit faire des enfants dans la vingtaine, début trentaine. À 44 ans, le corps passe d’autres genres de messages. Il est évidemment possible d’être plus en forme que moi. Mais le corps est tout de même passé à un autre stade de la vie.

Le diabète a commencé avant même que je sache que j’étais enceinte. Alors depuis le début de la grossesse que je me prive de manger. Après avoir perdu plusieurs livres, je viens de revenir à mon poids d’avant grossesse. Et je suis déjà à mi-parcours. J’ai décidé de manger à ma faim et d’utiliser l’insuline de façon plus abondante. J’en peux plus d’avoir le ventre qui crie. Mais la gestion de cette condition est exigeante.

Par mon poids de départ, malheureusement trop important, et puisque je n’ai pas pris en charge de maigrir avant de tomber enceinte comme mes autres grossesses (celle-ci étant une pure surprise), je vis des déceptions à répétition pour les échographies. On ne voit pas bien le bébé, on n’a pas encore pu voir son sexe, on n’a pas de bonne photo… on n’entend même pas le coeur au doppler. je dois à chaque rendez-vous de suivi passer une échographie rapide pour vérifier l’état du coeur. J’ai su que c’était aussi en bonne partie parce que le placenta est placé devant et donc qu’il empêche le doppler ou l’échographie de faire leur travail. C’est aussi pour ça que je perçois moins les mouvements. Je les sens de l’intérieur mais vraiment très peu de l’extérieur. C’est plus inquiétant et surtout triste parce que papa ne peut pas les sentir du tout.

Les enfants réagissent plus que je ne l’aurais pensé. Eux aussi étaient passés à autre chose. Là on dirait que les plus jeunes régressent et deviennent de gros bébés et que les plus vieux trouvent que les plus jeunes tapent plus sur leurs nerfs et que merde une autre «p’tite vermine» s’en vient… (excusez le langage adolescent).  Je dirais que seule Lili s’en tire avec de la hâte de voir ce petit bébé.

Mon mari doit ajouter au travail, qui déjà lui demandait du temps et du stress supplémentaires, des rendez-vous récurrents chez les médecins et radiologues. Seule bonne nouvelle au portrait, il aura 6 mois de congé à l’automne. sauf que cela demande beaucoup d’adaptation à ses patrons. Ce n’était plus au programme de son cheminement de carrière que de prendre ce long congé. Il ne s’en passerait pas pour autant. Et nous non plus à la maison.

Beaucoup de planification d’avenir. Une prise de conscience de l’âge que j’aurai lorsque ce dernier finira son secondaire à la maison (si cela reste son cheminement personnel). Je vois des bébés naissants à la télévision ou autour de moi et je me mets à pleurer. Je n’arrive pas à croire que c’est si petit un nouveau bébé. Comme si moi j’allais accoucher d’un bébé de 3 ans, déjà grand. C’est impossible d’être si petit. Je ne devrais pas avoir de nouveau un si petit bébé entre les mains.

Enceinte, je fais des rêves terribles. Ça vous est déjà arrivé? Des cauchemars indescriptibles tellement ils sont horrifiants. Cette fois-ci c’est pire. De plus je pleure pour tout et pour rien. Je n’ai jamais été sensible à ce point. Je vois un bébé, je pleure, j’apprends une mauvaise nouvelle, je braille ma vie. Oui je sais, les hormones, mais là je suis rendue à mi-parcours cela devrait s’être calmé. Tout est amplifié.

Selon les médecins en clinique de grossesse à risque, je ne dépasserai pas la date d’accouchement que j’ai eue pour Elliot. J’aurai une césarienne avant 37 semaines et 5 jours. Mon objectif est donc un 37 semaines bien fait pour qu’il soit à terme. Le reste, je l’endure et promis je ne chiale plus que c’est difficile… Jusqu’à la prochaine difficulté 😉

 

16 réflexions sur “Mise à jour

  1. Je t’ai vu au souper l’autre fois, tu es ravissantes!
    Pour moi aussi c’était difficile de bien vois au écho et de bien entendre le coeur (et je perd énormément de poids enceinte), c’est vraiment due au placenta en avant.

    J’ai senti tard avec bébés qui avait le placenta en avant, mais après, on sent très bien.

    Moi aussi les cauchemars et rêves bizarre enceinte (j’ai rêver a ma fille que j’accouchais par la bouche, mais je ne pouvais pas parler pour prévenir mon conjoint, j’avais le cordon dans la bouche)… Beaucoup de femmes font ce genre de rêves durant la grossesse.
    Et c’est aussi relier au stress et insécurités de cette grossesse surprise. Parle-en, ça aide beaucoup. Je sais que les médecins sont moins « causant » que les sage-femmes, mais essai de parler de toutes tes questions et inquiétudes avec ton médecins. Ça va aider.

    Et c’est normal! ❤

    J'aime

    • Merci 🙂
      Hier j’ai justement dit à mon médecin que je trouvais inquiétant de moins le sentir que les autres, de ne pas le sentir tous les jours . Elle m’a dit c’est normal avec le placenta en avant comme ça (elle venait de faire l’échographie rapide)Il ne faut pas s’en faire. Ça m’a fait du bien de l’entendre, mais je trouve ça triste quand même 😉

      Aimé par 1 personne

      • Oui je comprend le sentiment.
        Je peux te dire que quand j’ai commencer à plus les sentir, je n’avais plus vraiment envie de continuer a recevoir des coup de pieds 😛

        Tu sens peut-être comme des bulles ou des vagues? C’est un peu cette sensation que j’avais avant de vraiment sentir des coups. C’est bébé qui bouge 🙂

        J'aime

  2. Ohhh Katherine c’est si normal vu l’état de surprise et le fait que vous étiez passé à autre chose. La vie vous offre un magnifique cadeau et fait confiance….tout va bien aller. N’analyse pas trop tes rêves et tes états d’âme! Vie un jour à la fois, une heure à la fois…bientôt ce petit être sera là et tout le monde va s’adapter, l’aimer et la vie va continuer. Accepte juste d’être moins fonctionnelle qu’avant, je sais je sais, plus facile à dire qu’à faire, mais as-tu vraiment le choix? Courage! Gros bisous

    Aimé par 1 personne

    • Haha Merci Sophie! Non effectivement je n’ai pas le choix! Et j’en suis TRÈS heureuse. Je ne croyais juste pas être déstabilisée encore rendue à moitié chemin. Je pensais que ça s’estomperait.

      J'aime

  3. Oh Katherine! Ne te gêne surtout pas pour en parler pour faire sortir tout cela. Je crois que c’est tout à fait normal. Dans le début trentaine, je souhaitais un petit troisième (une troisième fille pourquoi pas ;), mais à présent, à 37 ans, mon corps me dit ‘non’. Je comprends parfaitement que cela puisse être plus difficile. Repose-toi bien et viens te plaindre quand tu veux. 😉

    J'aime

    • Mes plaintes sont tellement futiles comparées au combat que vous livrez.
      On ne se rend pas compte qu’on vieillit vraiment sauf quand oups le corps est poussé plus loin par un défi de taille!

      J'aime

  4. Bonjour Katherine,
    Céline Dion était un bébé surprise pour sa maman qui avait déjà plus de 40 ans! Pendant toute sa grossesse, Madame Dion en a voulu à son mari parce qu’elle ne désirait plus avoir d’enfants. Regarde la belle récompense qu’elle a eue! Ce sera de même pour ton petit ange qui s’en vient! Ce bébé te gardera le coeur jeune éternellement!
    Aie confiance! Bonne chance!
    Sylvie Bibeau XXX

    J'aime

  5. Oh! Les rêves de grossesse qui ressemblent à des cauchemars! Je rêvais à répétition qu’au lieu d’un bébé, c’était un chien (adulte!) qui me sortait du corps! Et ma mère qui était présente à l’accouchement dans mon rêve, qui me disait « c’est pas grave, on va l’aimer pareil »

    Une grossesse compliquée par le diabète n’est jamais facile. Reviens te plaindre ici, c’est la bonne place, on va te lire, compatir et te comprendre! ;o)

    J'aime

  6. As-tu un suivi avec une nutritionniste ou diététiste ?
    Parce que ce n’est pas normal que tu tes prive de manger ni que tu as faim tout le temps. Il faut adapté l’alimentation, mais il est très important de manger tout ce dont tu as droit et surtout, de manger tes collations.
    Aussi, si tu peux, un 30 minutes de marche après tous les repas aide beaucoup.
    Bon courage avec tout ça!

    J'aime

    • Pas besoin, je sais quoi et comment. C’est juste que là le diabète a commencé trop tôt. Et comme dégoût de femme enceinte, je ne suis pas capable de manger des noix cette fois-ci… Ce qui n’aide pas du tout.
      Je marche tous les jours en effet, mais ce n’est pas suffisant. Merci

      Aimé par 1 personne

      • ah lala! Je n’ai pas vécu le diabète de grossesse (j’imagine? j’ai refuser les tests). Le dégoût oui par contre et ouf! J’ose pas imaginer quand en plus on a des restrictions 😦

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s