Le nez qui pique

En préparation du prochain club nature sur le monde des épices (enfin de quelques épices et non-épices présentées dans le livre La soupe aux épices de Gaëlle Perret), j’ai le nez qui pique, les joues qui frisent.

J’ai mis en pot la poudre de 12 substances odiférantes. Je crois que mon cerveau ne sait plus trop quel signal olfacif saisir.

Un dodo s’impose, question de reposer ce sens.

Je reviens vous parler de l’activité bientôt. L’activité a lieu vendredi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s