Couper le cordon

Deux simples coups. Tchik. Tchik.

Elliot est rendu grand.

À l’aube de ses trois ans, j’ai séparé son lit du mien, auquel il était accroché depuis sa naissance.

Si vous vous souvenez, j’avais cherché une bassinette qui permettait, si on enlevait un des côtés, de l’accrocher à mon lit. Nous étions ainsi collés. Mais il ne dormait pas entre mon mari et moi, parce que mon mari dort trop dur et moi je ne dormais pas du tout de peur qu’il écrase le bébé. Ça c’était mon expérience des bébés précédents. Avec cette bassinette de Ikea et deux Ty-rap, il avait été possible de dormir collé-collé pendant près de trois ans. Ce fut une solution très appréciée.

Mais avant-hier, Tchik. Tchik.

J’ai coupé les Ty-rap et éloigné son lit. Il est maintenant sur le bord de la fenêtre à 3 pieds du mien. Je peux maintenant sortir de mon lit normalement. Et non avoir à me rendre à 4 pattes au pied de mon lit. Toute une réadaptation 😉

Il restera dans notre chambre encore longtemps, mais cette coupure a quand même été très dure. Juste le bruit résonne encore en moi.

Tchik. Tchik.

Le bruit du cordon ombilical qui se coupe. Le cordon d’un grand garçon de 3 ans, encore si colleux, mais qui se tourne de plus en plus vers l’extérieur pour explorer, découvrir et embrasser le monde qui l’accueille.

Certains diront: «Il était temps! Fallait bien qu’il quitte les jupes de sa mère». Ces gens ont une mauvaise conception de la réalité. Le cododo n’est pas les jupes de la mère. C’est de donner une confiance en lui qu’il y aura toujours quelqu’un pour voir à ses besoins. (J’aurais voulu donner cette confiance à mes deux aînés aussi, si je les avais rencontrés à temps).

Il est très loin d’être dans mes jupes, même s’il recherche beaucoup mes bras et boit encore au sein.  Mon petit de pas encore 3 ans a fait sa première présentation orale devant le groupe du club nature à la fin juin. Un vrai champion!

Eh oui! Encore petit et déjà grand.

Le cordon de nouveau coupé. Une dure réalité.

9 réflexions sur “Couper le cordon

  1. Ahhh couper le cordon ….Même pour les plus grands c’est difficile pour moi 😛 Autant la fierté m’envahie lorsqu’ils entreprennent de nouveaux défis autant je me dis ouff le temps passe tellement rapidement…Mais je me parle 😉 🙂

    J'aime

    • Oh oui! Il est beau à voir grandir. Je suis privilégiée de l’avoir à mes côtés. C’est pour ça que je ne vais pas me plaindre… juste énoncer un petit pincement de coeur 😉

      J'aime

  2. Que ça me rejoint en ce moment… Mon grand de presque 5 ans, qui dort perpendiculairement à notre lit pour me tenir la main quand c’est nécessaire, vient de me demander pour aller dormir dans la roulotte de ses grands-parents; non maman, pas toi, je veux avoir mon grand-papa pour moi. Juste un toutou. Que je suis fière de lui!!! Que je suis, oui, fière, d’avoir tenu bon malgré les penseurs que j’en ferais une mauviette-qui-a-peur-de-tout. Ce n’est pas moi qui le lui ai demandé, ça vient de lui. Qui sait si ça se passera bien. Ce n’est pas important. Ce qui compte, c’est qu’il prend son envol, qu’il décide pour lui-même. Et moi, je suis à la maison en train de boire un grand café pour me soutenir dans l’épreuve, avec un gros noeud dans l’estomac et des larmes dans les yeux. Mais tellement fière de mon grand.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s