Le pas du 2e cycle du primaire

Ma fille fera ce pas en septembre, sauter au 2e cycle. Qu’est-ce que ça signifie concrètement pour l’école maison traditionnelle?

  • On ajoute de l’univers social: en 3e année, on part le bal en 1500 avec les Amérindiens. Elle a beaucoup vu cette matière en visitant la maison amérindienne à plusieurs reprises, mais je ne sais pas ce qu’elle a retenu. Elle était bien jeune. Nous utiliserons Panache (éd. Chenelière) C’est un cahier d’apprentissage que j’aime beaucoup. Je trouve qu’il fait une approche douce de cette nouvelle matière. Le cahier est coloré, invitant. Je crois que ma fille n’aura aucune difficulté à entrer dans cette matière. J’ai l’intention d’y ajouter un peu de plaisir hors cahier aussi pour agrémenter le tout. Ses frères et soeur étaient 3 à faire ce programme ensemble. Mais elle est toute seule…
  • On ajoute des sciences: des petites notions faciles, déjà connues pour la plupart. Lorsqu’on suit 3 aînés qui sont passés par là, qu’on aime écouter aux portes des leçons des grands, qu’on participe à un club nature depuis avant notre naissance 😉 et qu’on se passionne pour la nature, ce cahier Bizz (éd. CEC) ne sera qu’un prétexte à passer du vocabulaire et laisser des traces. De petites expériences apporteront un peu de piquant. Encore une fois, elle doit faire cette matière seule alors que ses frères et soeur font des sicences tous ensemble. À moins qu’un ou une amie soit disponible à faire ces deux matières avec elle.
  • En français, l’étude des verbes débute et je sais que son cahier de base en français en contient quelques pages longues et plates à remplir. Mais plusieurs activités sont possibles pour rendre les conjugaisons plus vivantes, je vais sortir mes idées cet été. La grammaire, esquissée en 2e année, s’ancre davantage. J’utiliserai encore la littérature jeunesse comme textes à lire et activités de grammaire. Mais deux cahiers viendront supporter les temps où je ne pourrai planifier suffisamment. Copilote (éd. Chenelière) survole toute la matière (textes, conjugaisons, grammaire, vocabulaire…), il me sera donc d’un bon secours pour alléger ma tâche entre deux superbes albums ou romans. Et Mission réussite en français (ERPI) apportera de jolies activités pour occuper des journées de fatigue où le cerveau peine à fournir. Son format plus ludique est parfait pour pratiquer des notions sans trop avoir l’air de faire de l’école.
  • En maths, on lance l’apprentissage des multiples. Je n’ai jamais fait apprendre les multiples par coeur à mes enfants. J’ai une affiche au mur, qu’ils ont consultée souvent au début pour de moins en moins le faire à mesure que la mémoire faisait son travail. Là j’ai découvert un cahier interactif  qui peut-être l’intéressera un peu. On verra. Pour le reste, ce n’est que la continuité du premier cycle. Les nombres grossissent les opérations se complexifient et les problèmes s’allongent, mais la matière reste sensiblement la même. Les cahiers que j’utiliserai feront l’objet d’un article entier à paraître sous peu.
  • En anglais, normalement à l’école, ils introduisent l’écrit dans les apprentissages strictement oraux du premier cycle. Cependant, ici nous ne suivons absolument pas un programme d’anglais langue sedonde (ESL) mais bien un programme d’anglais langue maternelle. Donc la lecture et l’écrit sont déjà entrepris avec ma fille. C’est une matière qu’elle adore et de plus on rencontre des amis à toutes les 3 semaines pour travailler cette matière en jeux et activités variées. Elle ne rechigne jamais pour de l’anglais. J’utilise plusieurs ressources pour monter les activités, mais Lili travaillera prioritairement avec Complete English Smart 3.
  • Pour nous, cela veut dire que j’ajoute des heures de classe chaque jour à son horaire pour pouvoir venir à bout de ces nouveautés. 3 à 4 périodes d’une heure 4 jours par semaine pour ses travaux dans ses cahiers. Les vendredis sont presque exclusivement réservés à des activités de groupe (école quand même mais école différente)

On dirait qu’elle marche sur un see-saw, le premier cycle étant le fait de monter la pente tranquillement et difficilement vers le centre du see-saw et son point d’appui. On dirait que bien que le secondaire soit encore loin, en 3e année on approche dangereusement du temps où le see-saw va basculer. Ensuite le temps passera tellement vite qu’on se retrouvera aveuglément au secondaire la mâchoire tombante, le temps ayant filé à toute allure. Comme elle est un an en avance, cela la fait vieillir encore plus vite. Voilà l’origine des quelques cheveux blancs supplémentaires des derniers mois, vous croyez?

4 réflexions sur “Le pas du 2e cycle du primaire

  1. Ici, c’est en septembre 2017 que le 2e cycle commence. Merci pour ton texte, je m’en suis servie comme référence. Pour le français, à la suite de ton année, recommandes-tu Copilote et Mission réussite?

    Merci!

    J'aime

    • Copilote est complet mais survole le programme. il faut absolument complèter par plus d’exemples, d’exercices pour chaque notion. Ici ils ont été faits avec la littérature jeunesse. Je l’ai tout de même apprécié, en septembre 2017 j’utiliserai Rafales qui ressemble beaucoup à Copilote (même maison d’édition) mais en programme complet, donc avec suffisamment de matériel pour toutes les notions. J’aurai moins de temps pour explorer la littérature jeunesse alors je veux avoir un filet de travail si jamais je n’ajoute rien. Missions Réussite est un petit bonbon pour les journées fatiguées. Il n’est qu’un complément agréable, pas du tout un outil de travail complet.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s