Chasse aux trésors de la nature

Mercredi, c’était le premier club nature de l’année. Depuis une semaine qu’il prévoyait du beau temps, puis ce matin-là, le ciel gris et l’humidité menaçaient, mais finalement, avec les amis, est arrivé le soleil, et nous avons pu profiter de l’extérieur tout l’après-midi. C’était important car cette chasse aux trésors se déroulait entièrement dehors.

Comme le groupe est bien plus jeune cette année, les plus vieux ayant 9-10 ans, je peux exploiter facilement la littérature jeunesse pour partir mes thèmes. Et je ne m’en prive pas 😉

J’ai donc fait la lecture de l’album jeunesse de Satomi Ichikawa Chasse aux trésors.  Un livre dont les dessins sont riches en surprises cachées et dont l’histoire montre que les trésors sont parfois loin d’être des montagnes de pièces d’or. Une introduction toute indiquée pour ma chasse aux trésors de la nature.

J’avais des photos de parties d’arbre ou de plante, ou de bébittes prises sur mon terrain. Voici les deux séries de photos utilisées:

Chasse aux trésors de la nature2 (Power point modifiable)

Chasse aux trésors de la nature2 (PDF)

Chasse aux trésors de la nature (Power point modifiable)

Chasse aux trésors de la nature (PDF)

Je distribuais une photo à chaque enfant qui devait trouver où avait été prise la photo. Ces photos montraient toutes sortes de trésors de la nature (par exemple des glands dans un arbre), et les enfants partaient à leur découverte.

Si c’était un arbre ou une partie d’arbre, sur la photo remise à l’enfant, il devait trouver l’arbre, faire un frottis de la feuille d’arbre, voir si c’était un feuillu ou un conifère et selon cette constatation voir si la feuille était composée ou simple ou si les aiguilles étaient uniques ou en faisceaux. Il devait regarder l’arbre de plus loin et décider de sa forme générale. Voici le canevas de la feuille remise:

Identification arbre (PDF)

Identification arbre plante et bébitte (Power point modifiable)

Si c’était une plante, l’enfant devait dessiner la plante en question, décider de quelle couleur était la fleur et mesurer avec un mètre en bois si la plante était plus grande qu’un mètre, égale à un mètre ou plus petite qu’un mètre. Voici le canevas de la feuille remise:

Identification plante (PDF)

Enfin si c’était une bébitte, l’enfant devait dessiner la bébitte en question et son environnement et décider s’il y avait 6 ou 8 pattes. Voici le canevas de la feuille remise:

Identification bébitte (PDF)

Les enfants ont été capables de remplir de 4 à 7 feuilles, et ont donc trouvé 4 à 7 trésors de la nature. À la maison, d’ici au prochain club nature, ils ont à trouver les espèces d’arbres, de plantes et de bébittes découvertes à l’aide des informations recueillies sur leurs feuilles de papier.

La chasse aux trésors terminée et la pause-collation bien méritée avalée, Mathis-Alexis a fait une présentation de ce que lui construit avec la nature. Pour lui la nature est un lieu rempli de trésors depuis longtemps. Il passe des heures et des heures dehors tous les jours, utilisant les «bamboux» des fossés, les cocottes, les branches, les roches, le sable… pour se fabriquer toutes sortes de choses comme des «sling shots», des arcs et flèches, un pont, etc. Les enfants ont pu essayer son «sling shot» à cocottes et ses flèches avec un arc. J’espère qu’il leur a transmis un peu de son amour des trésors de la nature.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s