Maths 5e année deuxième choix

Deuxième choix pour choix pour mon deuxième garçon qui sera en 5e année aussi.  Mathis-Alexis a presque terminé son programme de 4e année commencé en janvier.  D’ici quelques jours, il sera fin prêt pour commencer sa 5e année en mathématiques, ce que nous ferons à l’automne prochain.  Il aura accumulé une année d’avance sur son âge scolaire.  L’année prochaine, je ne veux pas qu’il fasse son programme de maths en 4 mois, parce que sa maturité ne suivra pas les nouveaux apprentissages à faire s’il accumule une avance trop prononcée.  Donc je vais lui bâtir un programme plus complet, malgré que j’utiliserai des cahiers d’apprentissage.  Un de mes objectifs est qu’il acquiert un meilleur contrôle de son inattention.  J’ai donc prévu plus de résolutions de problèmes qui l’obligent à lire, relire, savoir ce qu’il cherche, résoudre, vérifier la solution et la mettre en lien avec ce qu’il cherchait pour voir si cela concorde.  En effet, il arrive souvent qu’il se perde en chemin et, que malgré que ses calculs soient bons et qu’il ait compris le problème, la solution n’est pas celle recherchée parce qu’il n’a pas terminé toutes les étapes de résolution ou parce qu’il a calculé une information à côté de la solution cherchée.

  L'AGENT MATH - 3E CYCLE

Donc un cahier d’apprentissage général avec lequel il verra tout le programme de 5e année: Décimale mathématique de ERPI.  (j’avais en comparaison Caméléon (CEC) que j’utiliserai pour garçon premier et Cinémath (Chenelière))  J’ai choisi Décimale parce que le visuel est simple.  Tout est en colonne, en tableau, pas de chichis, ni de flaflas. Pour Mathis je crois que cela aidera à mettre son attention sur l’essentiel.  Planète Maths était un peu construit ainsi en 4e année.  L’espace pour les calculs est prévu en papier quadrillé comme dans les cahiers et manuels du secondaire.  Cinémath est très bien en passant, mais il a beaucoup de dessins et de mise en page qui font du bruit autour des notions.  Par exemple, les explications des étapes pour diviser sont dans un ruban de pellicule photographique.  C’est concept et représente bien la séquence qui suit un ordre, mais c’est plus de détails à mettre côté pour saisir les notions.  Peut-être que je mets de l’emphase sur des détails moi-même, mais Décimale m’a plus attirée. (Lucie-Maud a utilisé Cinémath comme cahier d’accompagnement en 6e année et a très bien réussi et apprécié).  Je commanderai le guide-corrigé de Décimale d’ici quelques jours, je pourrai voir ce qu’il y aura comme reproductibles disponibles.

Pour accompagner son programme, en maths au primaire, mes enfants ont toujours eu un cahier d’activités supplémentaire.  En 5e année, Mathis-Alexis utilisera L’Agent Math de CEC.  Il a beaucoup de contenu, ce qui le fera travailler davantage.  Mais comme je l’utilise à plus petites doses que le programme principal, la répétition ne devrait pas trop l’ennuyer.

Enfin pour travailler la résolution de problèmes comme précisé plus haut, j’ai choisi Résolumath (ERPI), que je trouve très bien construit.  Il m’a plu au premier coup d’oeil et, chaque fois que je l’ai consulté par la suite, j’ai renouvelé mon intérêt pour le cahier.  Je l’ai comparé avec Constellations – Le cahier de résolution de problèmes de Guérin, qui n’est pas mal, mais qui n’a pas détrôné Résolumath.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s