Le pain

À travers le programme ANKOR, nous avions le thème de l’alimentation à couvrir. Il devait y avoir une maquette d’un marché public en Nouvelle-France. Disons que ça ne nous allumait pas vraiment. Nous avons donc fait le lapbook du pain de Carpe Diem et des maquettes de Moulin à vent et Moulin à eau.

Le lapbook était un peu trop vieux pour nos deux plus jeunes (6 ans), mais pour les autres (8-9-10-11 ans) il était adapté, bien qu’un peu trop français à notre goût. Il aurait fallu que nous choisissions les activités parmi celles proposées et de les approfondir plutôt que de toutes les survoler. Mais cela a été positif quand même. C’est un gros lapbook qui nous a pris deux rencontres de quelques heures plus une finition d’une heure chacune chez nous. Il y avait un lapbook par famille, alors mes enfants ont dû collaborer, ce qui n’est pas de tout repos.

Page 1
Page 2
Page 3

Pour agrémenter le temps d’enseignement magistral, Isabelle avait apporté des objets à manipuler:
Une faux
Une faucille
Une gerbe de blé
Des osties

La fois suivante, nous avons dîné d’une dégustation de sandwichs pendant la lecture de l’histoire de Lord Sandwich (Je lis des histoires vraies) Nous avons raconté Le Secret de Maître Cornille (tiré des Lettres de mon moulin d’Alphonse Daudet)  Les enfants connaissent La chèvre de Monsieur Séguin, La soupe au fromage et La dernière classe par le cd que nous écoutons dans la voiture, mais ils ne connaissaient pas celle-là.  Par la suite, j’ai trouvé sur Youtube un tournage de Pagnol de cette histoire et les enfants ont adoré.  Puis nous avons construit les moulins.

Sur le moulin à vent nous avons posé une image du fonctionnement interne du moulin. Lucie-Maud, mon artiste, trouvait que ça faisait moins joli, mais Mathis-Alexis, mon ingénieur, était très content de pouvoir observer le mécanisme en tout temps. Le corps du moulin est fait d’une tour de CD, le toit d’un carton en cône tout simplement. Des baguettes de brochettes en bois piquées dans un bouchon de liège tiennent chacune des ailes et aussi le vire-vent sur le moulin. Les ailes sont en papier parchemin, avec des cure-dents plats.

Le moulin à eau est construit d’un carton de 2 litres de lait complet et d’un autre coupé à la moitié sur une boîte de mouchoirs. La roue est fait de deux montants en styromousse noir (barquettes à poisson) et de pales en plastique blanc découpé dans un 2 litres de lait en plastique. Il est donc possible de mettre la roue vraiment sous l’eau et de la faire tourner, ce que nous avons d’ailleurs essayé dans le bain.

2 réflexions sur “Le pain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s