L’histoire autrement

Je n’ai jamais aimé l’histoire officielle. Vous savez la matière que l’on apprenait par coeur avec les dates et les noms des traités et que le lendemain de l’examen tout était oublié…Je n’ai jamais aimé cette histoire-là. Mais j’ai toujours adoré savoir comment les gens vivaient dans l’histoire: leur quotidien, leurs défis, leurs joies, leurs peines… Quand nous avons emménagé ici il y a déjà presque 9 ans, il n’y avait pas d’indice sur l’année de construction de la maison. Puis nous avons reçu de la visite de différentes personnes qui nous étaient inconnues, mais qui ajoutaient chacune à leur manière des morceaux de casse-tête à l’histoire de cette maison. C’est avec le temps, en analysant les dire des visiteurs que nous en avons déduit qu’elle datait d’environ 140 ans. En la rénovant, nous avons aussi découvert toutes sortes de surprises qui parlaient de leur temps.

Maison pièce sur pièce, les troncs d’arbre coupés en deux étaient empilés pour dresser les murs. Entre chaque rondin, il y a des morceaux de veston de tweed, de salopette de jeans, de vieilles chemises, tout ces tissus déchirés et poussés dans les craques pour empêcher l’air de s’infiltrer. La maison a déjà même été mauve (lavande) en entier…

Un jour, quand le temps sera une entité réelle, nous aimerions pousser plus loin l’histoire de cette vieille bicoque. Mais pour l’instant, la plus belle surprise que nous ayons eue fut l’arrivée de ce monsieur avec des photos de notre maison en 1950

et d’une famille devant la maison en 1921. C’était de grosses familles…Continuons donc la lignée!