Comment vas-tu? Je ne sais pas…

Finalement pour les rencontres de Jackson chez le psychologue, nous commençons à voir un peu plus clair dans toute la situation. Il avait un déficit de l’attention, il n’en avait pas, il en avait un, il n’en avait pas. Moi je trouvais que oui et j’avais plusieurs exemples pour l’étayer dans plusieurs situations. Les tests d’intelligence le disaient plus intelligent que la moyenne et les tests d’attention étaient réussis au-delà de la moyenne aussi en interaction un-un. Voilà, Il a un trouble émotionnel (ok ça on le savait) qui le troublent au point qu’il ait des symptômes de déficit d’attention. Autrement dit ce ne serait pas neurologique, comme les TDAH habituels. Et le ritalin ne ferait pas de différence marquée puisque ce n’est pas sa concentration qui est en cause mais bien l’état émotionnel dans lequel il est lorsqu’il aborde son travail. Et ce qui complique les affaires c’est qu’il ne reconnaît pas les émotions qu’il vit à l’intérieur. Un peu comme un bébé. Il vit une situation et ça lui fait avoir une émotion à l’intérieur. Il ne comprend pas ce qu’il ressent alors il devient tout croche de ne pas comprendre, il a un sévère trouble anxieux. Nous devons travailler à lui faire reconnaître les émotions, à mettre des mots dessus et à savoir comment y réagir. C,est difficile car c’est un travail à très long terme. Un bébé apprend cela sur plusieurs années, un enfant plus vieux y mettra encore plus de temps, car il a de l’anxiété qui vient gâcher la sauce. Alors l’école parmi tout cela est difficile à faire. Mais au moins nous savons que l’interaction un-un est bénéfique. Que d’ajouter les rapports émotionnels complexes que l’école entraînent le rendrait plus anxieux encore. Alors nous continuons en espérant que tout finira par aller mieux.

J’avoue que j’ai hâte de faire l’école à ma troisième qui a beaucoup moins de séquelles dues à son adoption. Voir un enfant cheminer normalement me remontera le moral et m’encouragera. Et me rechargera les batteries pour le quatrième qui lui est véritablement hyperactif et déficiant d’attention. Chapeau aux parents qui ont des enfants avec troubles d’apprentissages. C’est épuisant. Mais je pense encore et toujours que l’école à la maison est une belle expérience et qu’elle est bénéfique pour mes enfants et pour moi. Que j’y grandis beaucoup plus que si j’avais une autre vie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s