Puis quoi encore…

Aujourd’hui est une journée particulière! Nous avons reçu la décision du juge qui nous dit que nous pouvons aller de l’avant avec l’adoption de notre petit dernier, Yann. Nous avons obtenu le transfert des droits parentaux de la mère à la DPJ en prévision de nous les passer quand l’adoption sera prononcée. On appelle cette étape l’accessibilité à l’adoption ou l’adoptabilité. Ça a été une longue et inquiétante bataille. Yann est avec nous depuis deux ans et un mois, nous l’avons eu à trois mois, et la perspective qu’il retourne avec sa mère biologique ou même que des visites à cette mère soient permises nous affolait. Il reste un délai de trente jours où la mère peut faire appel. Mais il n’y a aucune crainte de ce côté!

Et présentement, pendant que je vous écris, ce même petit garçon est assis tranquille à faire des colliers de perles de bois à la table. Lui qui ne tient pas en place d’habitude! Et aujourd’hui alors qu’on lui pardonnerait n’importe quoi, tellement on est heureux! Ah la vie est drôle parfois!

Avez-vous vu cette nouvelle dans La Presse du 27 janvier dernier?
dragon1.bmp
dragon2.bmp

Mon fils a adoré la nouvelle. Ont-ils vraiment existé, Jackson, les dragons? Oh oui maman! Bon on a dû rectifier quelques informations…

Ma fille a un peu de difficultés avec les choses à apprendre par coeur. Surtout en mathématiques. Elle devait apprendre à compter par bonds. J’ai trouvé cet exercice de point-à-point en forme de coeur, pour la Saint-Valentin, qui lui permet de compter jusqu’à 100 par bonds de cinq.
coeur5.bmp

Elle nomme le chiffre puis fait sa ligne pour rejoindre les deux points et ainsi de suite avec un crayon rouge puis une deuxième fois avec un crayon rose. Ensuite quelques jours plus tard on a recommencé en colorant entre les deux lignes tracées de 0 à 5 et ainsi de suit jusqu’à 100. Puis on a fait un point au centre et elle a tracé une ligne rouge du centre vers le chiffre nommé en ordre de 0 à 100. Dans quelques jours nous reprendrons en coloriant l’espace entre les lignes tout en nommant encore une fois les chiffres de 0 à 100 par cinq. C’est répétitif, mais elle n’a pas rechigné une seule fois, car elle adore colorier et fignoler un dessin. Et compter est devenu si amusant!

En français, nous avons fait une activité en trois étapes. Les enfants se sont couchés sur le plancher les yeux fermés et je leur ai raconté une histoire qu’ils devaient voir en images dans leur tête. (le magasin de jouets d’Angela -Contes de la lanterne magique) Puis ils devaient choisir le jouet qu’ils emporteraient avec eux en sortant de la boutique. Ils ont dessiné ce jouet.
Jackson-Zachary a dessiné une charrue. (Il est très attaché au présent, la charrue est passée 6 fois aujourd’hui!)
charrue.bmp

Laetitia-Gabrielle, DEUX ours en peluche. (il faut toujours qu’elle demande plus que ce qu’on lui offre!)
ours.bmp

Ensuite ils devaient expliquer sur cassette pour quoi ils avaient choisi ce jouet et quelle vie ils lui feraient vivre à ce jouet. Puis pour la première fois, nous avons fait une auto-évaluation du travail et une évaluation de la présentation de l’autre. C’est lorsqu’il restait 5 minutes de cette activité que j’ai reçu LE coup de téléphone pour l’adoptabilité de Yann. Je ne voulais pas répondre. Nous avions presque terminé et cet appel me dérangeait. Mais je me suis quand même levée et j’ai pris l’appel! Les enfants ont ri en m’entendant crier de joie. Ensuite ils ont eu droit à une récréation surprise!

Voilà, que peut-il arriver d’autre aujourd’hui?

Bonne nuit!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s